La drogue ? C'est simple, c'est la drogue de la Bourse ; l'un des moteurs qui explique que cette Bourse enregistre des records depuis des mois et ce malgré la pandémie. Les investisseurs ont peur de descendre trop tôt du train boursier. Les Américains appellent cela le FOMO (Fear Of Missing Out). Cela veut dire que les investisseurs ont peur de rater encore quelques pour cents de hausse et donc ils continuent à alimenter la hausse en achetant des actions.

Ce FOMO, c'est une drogue, exactement comme celle utilisée par les fabricants d'applications qui, en vous envoyant toutes les minutes des notifications, vous gardent collés à votre smartphone car vous avez peur de rater un soi-disant message important.

Maintenant Robin des Bois ! Aux Etats-Unis, les particuliers ont redécouvert les joies de la Bourse et ils sont presque tous connectés, via une plateforme on line gratuite, appelée Robinhood (Robin des Bois en français). Mais ces traders particuliers n'ont connu que la hausse et ils ont naïvement pensé que Robin des Bois ne volait que les riches. C'est faux, la Bourse se moque de votre statut social ! Depuis quelques jours, plusieurs valeurs vedettes comme Tesla ou Apple ont dégusté en Bourse. Pour la première fois de leur vie, ces traders particuliers ont aussi compris qu'une action pouvait baisser de 10, voire 20% en une seule journée, comme cela a été le cas avec Tesla.

Si la Bourse a baissé, c'est en raison de plusieurs facteurs, dont une.... baleine ! En effet, quand un énorme acheteur se positionne sur une action, les Anglo-saxons appellent cet acheteur "whale", une baleine donc. C'est le Financial Times qui a dévoilé le pot aux roses, si une action comme Apple a autant monté, c'est à cause de cette baleine, autrement dit, un groupe japonais (Softbank) qui a décidé de jouer à la hausse les valeurs technologiques américaines. Selon le FT, ce groupe japonais aurait misé 50 milliards de dollars sur la hausse de la Bourse avec des options ; autrement dit, avec des instruments financiers sophistiqués qui permettent (avec une mise limitée) de prendre des positions massives.

Pendant que la Bourse délire, j'apprends que les Kardashian arrêtent leur show télévisé et donc à l'instar de Marc Fiorentino, je me demande ce qu'on va bien faire de nos soirées... Vous avez une idée ?

La drogue ? C'est simple, c'est la drogue de la Bourse ; l'un des moteurs qui explique que cette Bourse enregistre des records depuis des mois et ce malgré la pandémie. Les investisseurs ont peur de descendre trop tôt du train boursier. Les Américains appellent cela le FOMO (Fear Of Missing Out). Cela veut dire que les investisseurs ont peur de rater encore quelques pour cents de hausse et donc ils continuent à alimenter la hausse en achetant des actions.Ce FOMO, c'est une drogue, exactement comme celle utilisée par les fabricants d'applications qui, en vous envoyant toutes les minutes des notifications, vous gardent collés à votre smartphone car vous avez peur de rater un soi-disant message important.Maintenant Robin des Bois ! Aux Etats-Unis, les particuliers ont redécouvert les joies de la Bourse et ils sont presque tous connectés, via une plateforme on line gratuite, appelée Robinhood (Robin des Bois en français). Mais ces traders particuliers n'ont connu que la hausse et ils ont naïvement pensé que Robin des Bois ne volait que les riches. C'est faux, la Bourse se moque de votre statut social ! Depuis quelques jours, plusieurs valeurs vedettes comme Tesla ou Apple ont dégusté en Bourse. Pour la première fois de leur vie, ces traders particuliers ont aussi compris qu'une action pouvait baisser de 10, voire 20% en une seule journée, comme cela a été le cas avec Tesla. Si la Bourse a baissé, c'est en raison de plusieurs facteurs, dont une.... baleine ! En effet, quand un énorme acheteur se positionne sur une action, les Anglo-saxons appellent cet acheteur "whale", une baleine donc. C'est le Financial Times qui a dévoilé le pot aux roses, si une action comme Apple a autant monté, c'est à cause de cette baleine, autrement dit, un groupe japonais (Softbank) qui a décidé de jouer à la hausse les valeurs technologiques américaines. Selon le FT, ce groupe japonais aurait misé 50 milliards de dollars sur la hausse de la Bourse avec des options ; autrement dit, avec des instruments financiers sophistiqués qui permettent (avec une mise limitée) de prendre des positions massives.Pendant que la Bourse délire, j'apprends que les Kardashian arrêtent leur show télévisé et donc à l'instar de Marc Fiorentino, je me demande ce qu'on va bien faire de nos soirées... Vous avez une idée ?