De quoi s'agit-il ? Il y a deux manières de calculer le prix d'une firme. La première est sa valeur comptable, soit ses actifs moins ses passifs, c'est-à-dire l'ensemble de ses composantes au prix du marché moins ce qu'elle doit. La seconde consiste à additionner ses flux de trésorerie à venir, ceux-ci étant " actualisés ", escomptés, en fonction de la distance dans le temps où ils se matérialiseront. La capitalisation boursière de cette entreprise, le cours présent de l'action multiplié par le nombre d'actions en circulation, devrait en toute logique économique, s'il y avait précisément " objectivité " des prix, être égale à la somme des flux de trésorerie escomptés : la capitalisation boursière théorique. Ce chiffre devrait auss...