La Belgique a notamment levé 0,915 milliard d'euros via des obligations à 10 ans, à un taux moyen de 2,762%, contre un taux de 2,143% lors d'une semblable émission fin mai. La demande a été 1,5 fois plus importante que l'offre.

Une ligne d'obligations à 5 ans a quant à elle permis de lever 0,805 milliard d'euros, à un taux moyen d'1,631%, contre 0,962% en mai. Les taux belges sur le marché secondaire se sont fortement tendus ces derniers jours. Le taux à 10 ans des obligations belges a ainsi augmenté de 20 points de base lundi, à près de 2,8%, soit son plus haut niveau en un an. Le "spread", ou l'écart entre le taux belge et le taux allemand, atteint quant à lui de nouveau 100 points de base, pour la première fois depuis novembre 2012.

Les taux de nombreux pays, y compris les USA, se tendent depuis que les marchés ont pris connaissance des perspectives de resserrement monétaire de la Banque centrale américaine.

La Belgique a notamment levé 0,915 milliard d'euros via des obligations à 10 ans, à un taux moyen de 2,762%, contre un taux de 2,143% lors d'une semblable émission fin mai. La demande a été 1,5 fois plus importante que l'offre. Une ligne d'obligations à 5 ans a quant à elle permis de lever 0,805 milliard d'euros, à un taux moyen d'1,631%, contre 0,962% en mai. Les taux belges sur le marché secondaire se sont fortement tendus ces derniers jours. Le taux à 10 ans des obligations belges a ainsi augmenté de 20 points de base lundi, à près de 2,8%, soit son plus haut niveau en un an. Le "spread", ou l'écart entre le taux belge et le taux allemand, atteint quant à lui de nouveau 100 points de base, pour la première fois depuis novembre 2012. Les taux de nombreux pays, y compris les USA, se tendent depuis que les marchés ont pris connaissance des perspectives de resserrement monétaire de la Banque centrale américaine.