Christine Lagarde, la présidente, reconnaît que l'institution n'a pas anticipé l'ampleur et la durée de la deuxième vague. L'envelopp...

Christine Lagarde, la présidente, reconnaît que l'institution n'a pas anticipé l'ampleur et la durée de la deuxième vague. L'enveloppe totale a été étendue à 1.850 milliards d'euros. Le PEPP a en outre été prolongé jusqu'en mars 2022. Au rythme actuel, la BCE reprend plus de 3 milliards d'obligations par jour. Pour étayer son raisonnement, la Banque centrale a revu ses prévisions. Elle table désormais sur une croissance de 3,9% en 2021 (contre 5% auparavant) et une inflation limitée à 1% pour l'an prochain. Elle n'a par ailleurs pas touché à ses taux directeurs qui restent historiquement bas.