Lundi en fin de journée, le compteur du site internet de la coopérative annonçait "déjà 1.079.240 euros investis" par 1.630 investisseurs, ce qui représente un investissement de 662 euros par personne en moyenne jusqu'ici. La coopérative ne comptabilise sur son site internet que les sommes d'argent réellement versées sur son compte, un compte séquestre ouvert auprès de la banque Belfius. L'argent versé sur ce compte sera renvoyé à l'expéditeur si la coopérative ne parvient pas à se muer en banque en bonne et due forme, ont promis ses dirigeants.

NewB, qui ambitionne de devenir une banque "coopérative, durable et éthique", a lancé le 25 octobre une campagne de capitalisation, avec pour objectif de lever 30 millions d'euros d'ici le 27 novembre, "condition sine qua non et probablement la dernière pour obtenir une décision favorable de la Banque centrale européenne (BCE) quant à la demande d'agrément bancaire", avait annoncé son président, Bernard Bayot.

"Cela ne va pas assez vite si on prend une approche purement mathématique mais la semaine dernière était une semaine de congé", explique Tom Olinger, CEO de NewB. La levée de fonds de la coopérative passe donc à présent la seconde. "Nous lançons une campagne d'affichage dans les grandes gares belges à partir de ce mardi, mais aussi sur des panneaux d'affichage culturels et dans plusieurs médias. Tous nos coopérateurs vont également recevoir un courrier écrit", poursuit Tom Olinger.

NewB a été créée en 2011 et compte actuellement quelque 52.500 coopérateurs et 155 organisations membres. La coopérative était déjà assurée, au lancement de sa campagne de levée de fonds, de plusieurs investissements émanant d'ONG et de syndicats. Ainsi, la Fondation pour les générations futures s'est engagée à hauteur de 400.000 euros, la société coopérative Smart, pour 200.000 euros, des sommes qui ne sont pas reprises dans le million d'euros d'investissement comptabilisé jusqu'ici sur le site internet de la coopérative. Mais l'argent devrait être versé dans les jours qui viennent, assure-t-on.

Le syndicat chrétien, qui a déjà investi dans NewB, a également décidé d'augmenter son investissement, sans toutefois avoir déjà arrêté un montant, avait indiqué à l'agence Belga Felipe Van Keirsbilck, secrétaire général de la CNE. Selon lui, "d'autres organisations syndicales" allaient "faire de même".