"KBC confirme son engagement de près de 40 ans à l'égard du marché irlandais et de l'Irlande, qui sera désormais l'un des marchés domestiques du groupe, aux côtés de la Belgique, de la République tchèque, de la Bulgarie, de la Slovaquie et de la Hongrie", a précisé la banque dans un communiqué.

"Il en résulte que KBC Bank Ireland aura pour mission d'atteindre une part de marché d'au moins 10% sur les segments retail et des petites PME et développera des activités de bancassurance similaires à celles des autres marchés domestiques" a-t-elle ajouté.

La banque se focalisera sur une clientèle de particuliers et de petites PME. Son offre de produits bancaires inclura des services bancaires au jour le jour ainsi que des produits de crédit, d'épargne et d'investissement.

"Au terme d'une analyse approfondie de la situation, nous sommes convaincus que l'Irlande est un marché sain et attractif, qui recèle des opportunités et sur lequel nous voulons jouer une rôle plus actif", a commenté Johan Thijs, le CEO du groupe, selon qui KBC Bank Ireland permettra au groupe de tester ses solutions numériques avant de les déployer dans l'ensemble de ses entités.

KBC a bouclé son 4e trimestre sur un bénéfice net de 685 millions d'euros, supérieur aux attentes. Sur l'ensemble de l'exercice 2016, le bénéfice du groupe s'élève à 2,4 milliards d'euros.

"KBC confirme son engagement de près de 40 ans à l'égard du marché irlandais et de l'Irlande, qui sera désormais l'un des marchés domestiques du groupe, aux côtés de la Belgique, de la République tchèque, de la Bulgarie, de la Slovaquie et de la Hongrie", a précisé la banque dans un communiqué. "Il en résulte que KBC Bank Ireland aura pour mission d'atteindre une part de marché d'au moins 10% sur les segments retail et des petites PME et développera des activités de bancassurance similaires à celles des autres marchés domestiques" a-t-elle ajouté. La banque se focalisera sur une clientèle de particuliers et de petites PME. Son offre de produits bancaires inclura des services bancaires au jour le jour ainsi que des produits de crédit, d'épargne et d'investissement. "Au terme d'une analyse approfondie de la situation, nous sommes convaincus que l'Irlande est un marché sain et attractif, qui recèle des opportunités et sur lequel nous voulons jouer une rôle plus actif", a commenté Johan Thijs, le CEO du groupe, selon qui KBC Bank Ireland permettra au groupe de tester ses solutions numériques avant de les déployer dans l'ensemble de ses entités. KBC a bouclé son 4e trimestre sur un bénéfice net de 685 millions d'euros, supérieur aux attentes. Sur l'ensemble de l'exercice 2016, le bénéfice du groupe s'élève à 2,4 milliards d'euros.