Les produits ayant exercé l'impact haussier le plus significatif en février, à un mois d'écart, sont les carburants (hausse de prix de 2,3% par rapport au mois précédent), les voyages à l'étranger et les city trips (+2,6% en moyenne par rapport au mois précédent), l'achat de véhicules (+0,5%), les fleurs et les plantes (+6,1%, la Saint-Valentin étant passée par là...), la viande (+0,7%), les villages de vacances (+3,4%), les journaux et les périodiques (+4,2%) et les légumes (+1,0%).

À l'inverse, les confiseries (-2,6%), le gaz naturel (-1,1%) ainsi que le pain et les céréales (-0,6%) sont les produits ayant exercé le plus fort effet baissier par rapport au mois précédent.

A un an d'écart, cette fois, on pointera en février la forte hausse des prix des envois postaux (+27,7%), du gasoil de chauffage (+17,3%) et des journaux (+14,2%). Dans l'autre sens, les oeufs (-13,8%), les billets d'avion (-7,8%) et l'essence (-4,6%) ont fortement baissé.

Sur la base de l'indice santé, l'inflation s'élève en février à 2,10% contre 2,00% en janvier et 2,17% en décembre. Le taux d'inflation hors produits énergétiques a grimpé en février pour atteindre 1,60%, contre 1,46% en janvier et 1,59% en décembre. L'inflation sous-jacente, qui ne tient pas compte de l'évolution des prix des produits énergétiques et des produits alimentaires non transformés, atteignait 1,58% en février, contre 1,43% en janvier et 1,62% en décembre.