L'idée était de mettre fin à un cercle vicieux et d'éviter qu'une crise bancaire dans un pays ne déclenche une crise de la dette de ce pays, et que cette crise n'aggrave à son tour la crise bancaire originelle.
...