Vers 08H45 GMT (10H45 à Paris), la monnaie européenne perdait 0,07% face au billet vert, à 1,1333 dollar. Vers 08H00 GMT, elle était tombée à 1,1122 dollar, son plus bas niveau depuis fin mai.

"La récente faiblesse de l'euro est largement due aux attentes grandissantes d'un assouplissement de la politique de la BCE dès la réunion d'aujourd'hui", a expliqué Lee Hardman, analyste pour MUFG.

"La réunion d'aujourd'hui pourrait être la plus importante de l'année pour le président de la BCE Mario Draghi, qui quitte son poste en octobre", a souligné Hussein Sayed, analyste pour FXTM.

M. Draghi, avait tenu en juin plusieurs discours volontaristes et mentionné une possible baisse des taux, parmi un lot de "mesures de relance supplémentaires" envisageables, à moins que de bonnes surprises n'éclairent le ciel conjoncturel.

Mais rien de tel n'est survenu et pour les investisseurs, la cause est entendue: le prochain mouvement de l'institut sera bien de baisser le coût du crédit, laissé depuis mars 2016 à son plancher historique, et non de le remonter comme attendu il y a quelques mois encore.