Plusieurs banques belges ont récemment annoncé la réduction de leur réseau d'agences car leurs clients se tournent de plus en plus vers les services en ligne et ont moins besoin de contacts personnels avec le personnel. "Nous ne voyons pas les choses ainsi: 72% de nos 3 millions de clients vont au moins une fois par an dans leur agence. En moyenne, chaque agence reçoit une quinzaine de visites, ce qui représente 2,2 millions de visites par an", a expliqué le patron de la banque.

Daniel Falque ajoute que ces visites commencent dès l'âge de 18 ans et que l'expertise de professionnels a une grande importance, vu la difficulté que représente la finance pour beaucoup de monde.

Les liens personnels noués entre les clients et les directeurs d'agence ont permis à KBC de conserver la majeure partie de ses clients lors de la crise financière, estime le CEO.

D'autres banques réduisent actuellement leur réseau d'agences afin de réduire les coûts. KBC bénéfice cependant d'un meilleur ratio coûts/bénéfices. De plus, chaque année, 600 membres du personnel quittent l'entreprise tandis que celle-ci doit remplir environ 400 postes par an, ce qui permet également des économies.

Plusieurs banques belges ont récemment annoncé la réduction de leur réseau d'agences car leurs clients se tournent de plus en plus vers les services en ligne et ont moins besoin de contacts personnels avec le personnel. "Nous ne voyons pas les choses ainsi: 72% de nos 3 millions de clients vont au moins une fois par an dans leur agence. En moyenne, chaque agence reçoit une quinzaine de visites, ce qui représente 2,2 millions de visites par an", a expliqué le patron de la banque. Daniel Falque ajoute que ces visites commencent dès l'âge de 18 ans et que l'expertise de professionnels a une grande importance, vu la difficulté que représente la finance pour beaucoup de monde. Les liens personnels noués entre les clients et les directeurs d'agence ont permis à KBC de conserver la majeure partie de ses clients lors de la crise financière, estime le CEO. D'autres banques réduisent actuellement leur réseau d'agences afin de réduire les coûts. KBC bénéfice cependant d'un meilleur ratio coûts/bénéfices. De plus, chaque année, 600 membres du personnel quittent l'entreprise tandis que celle-ci doit remplir environ 400 postes par an, ce qui permet également des économies.