Pour le réseau de détail, il n'y aura pas de changements majeurs. Les clients pourront continuer à utiliser les applications numériques KBC Mobile, KBC Live et Kate, ainsi que les 300 agences bancaires et les 175 guichets automatiques.

Les particuliers disposant d'un patrimoine mobilier ou les personnes morales dont le patrimoine investi est supérieur à 250.000 euros pourront désormais se rendre dans les bureaux de la banque privée. Aujourd'hui, ce seuil est fixé à 1 million d'euros. Parallèlement à cette expansion, le nombre d'agences de cette branche va également doubler, passant de 14 à 29. À partir de l'année prochaine, les clients les plus fortunés pourront contacter 500 chargés de relations dans ces agences.

En outre, 24 agences bancaires commerciales seront ouvertes, contre huit aujourd'hui. Ces agences s'adressent aux "besoins plus complexes des indépendants, des PME et des clients de la banque d'affaires". Ces clients pourront s'adresser à plus de 250 collaborateurs.

Pas d'impact sur l'emploi

KBC ne manque pas de souligner que ces changements offriront "des opportunités de croissance et des alternatives aux employés" et n'entraîneront pas de licenciements. Le bancassureur précise également que les changements seront effectués "dans le plus grand respect des employés et dans le cadre d'un dialogue ouvert et constructif avec toutes les parties prenantes et les partenaires sociaux".

Bien que les changements au sein de l'organisation n'entraînent pas de licenciements, le responsable syndical Dirk De Backere de l'ACV Puls (syndicat chrétien) décrit les plans comme une "réorganisation atypique". Pour l'instant, ACV Puls accorde à KBC le bénéfice du doute, mais le syndicat fait savoir qu'il continuera à suivre de près l'évolution du dossier.

Pour le réseau de détail, il n'y aura pas de changements majeurs. Les clients pourront continuer à utiliser les applications numériques KBC Mobile, KBC Live et Kate, ainsi que les 300 agences bancaires et les 175 guichets automatiques. Les particuliers disposant d'un patrimoine mobilier ou les personnes morales dont le patrimoine investi est supérieur à 250.000 euros pourront désormais se rendre dans les bureaux de la banque privée. Aujourd'hui, ce seuil est fixé à 1 million d'euros. Parallèlement à cette expansion, le nombre d'agences de cette branche va également doubler, passant de 14 à 29. À partir de l'année prochaine, les clients les plus fortunés pourront contacter 500 chargés de relations dans ces agences. En outre, 24 agences bancaires commerciales seront ouvertes, contre huit aujourd'hui. Ces agences s'adressent aux "besoins plus complexes des indépendants, des PME et des clients de la banque d'affaires". Ces clients pourront s'adresser à plus de 250 collaborateurs.Pas d'impact sur l'emploi KBC ne manque pas de souligner que ces changements offriront "des opportunités de croissance et des alternatives aux employés" et n'entraîneront pas de licenciements. Le bancassureur précise également que les changements seront effectués "dans le plus grand respect des employés et dans le cadre d'un dialogue ouvert et constructif avec toutes les parties prenantes et les partenaires sociaux". Bien que les changements au sein de l'organisation n'entraînent pas de licenciements, le responsable syndical Dirk De Backere de l'ACV Puls (syndicat chrétien) décrit les plans comme une "réorganisation atypique". Pour l'instant, ACV Puls accorde à KBC le bénéfice du doute, mais le syndicat fait savoir qu'il continuera à suivre de près l'évolution du dossier.