Le bénéfice net du groupe s'est établi à 2,45 milliards d'euros, en très net recul par rapport à l'année 2019, 2020 ayant été marquée par de nombreux confinements et "un ralentissement de la demande de prêts", indique la banque dans un communiqué.

ING, première banque néerlandaise, a enregistré un chiffre d'affaires de 17,7 milliards d'euros en 2020, en baisse de 3,7% par rapport à l'année précédente.

Sur le quatrième trimestre de 2020, le bénéfice net d'ING a quant à lui chuté de plus de 18%, s'établissant à 727 millions d'euros, contre 880 millions d'euros à la même période un an plus tôt.

"Les effets de la pandémie de Covid-19 et des confinements ont été perceptibles dans un ralentissement de la demande de prêts", a expliqué ING, notant également une augmentation des dépôts nets de sa clientèle.

"Les prêts nets de base ont diminué de 0,9 milliard d'euros au quatrième trimestre 2020 et de 2,5 milliards d'euros en 2020", a-t-elle ajouté.

"Les dépôts nets des clients, eux, ont augmenté de 7,8 milliards d'euros au quatrième trimestre 2020 et de 41,4 milliards d'euros en 2020", poursuit-elle.

"Je suis fier des résultats résilients d'ING en 2020 et du fait que de plus en plus de personnes ont continué de nous choisir comme leur banque principale", a cependant déclaré le PDG du groupe, Steven van Rijswijk, cité dans le communiqué.

La base mondiale de clients particuliers du groupe a augmenté de 578.000 en 2020, s'établissant à 13,9 millions. En 2019, le groupe avait attiré 830.000 clients particuliers supplémentaires.

Le bénéfice net du groupe s'est établi à 2,45 milliards d'euros, en très net recul par rapport à l'année 2019, 2020 ayant été marquée par de nombreux confinements et "un ralentissement de la demande de prêts", indique la banque dans un communiqué. ING, première banque néerlandaise, a enregistré un chiffre d'affaires de 17,7 milliards d'euros en 2020, en baisse de 3,7% par rapport à l'année précédente. Sur le quatrième trimestre de 2020, le bénéfice net d'ING a quant à lui chuté de plus de 18%, s'établissant à 727 millions d'euros, contre 880 millions d'euros à la même période un an plus tôt. "Les effets de la pandémie de Covid-19 et des confinements ont été perceptibles dans un ralentissement de la demande de prêts", a expliqué ING, notant également une augmentation des dépôts nets de sa clientèle. "Les prêts nets de base ont diminué de 0,9 milliard d'euros au quatrième trimestre 2020 et de 2,5 milliards d'euros en 2020", a-t-elle ajouté. "Les dépôts nets des clients, eux, ont augmenté de 7,8 milliards d'euros au quatrième trimestre 2020 et de 41,4 milliards d'euros en 2020", poursuit-elle. "Je suis fier des résultats résilients d'ING en 2020 et du fait que de plus en plus de personnes ont continué de nous choisir comme leur banque principale", a cependant déclaré le PDG du groupe, Steven van Rijswijk, cité dans le communiqué. La base mondiale de clients particuliers du groupe a augmenté de 578.000 en 2020, s'établissant à 13,9 millions. En 2019, le groupe avait attiré 830.000 clients particuliers supplémentaires.