Deux agences de la banque, à Saint-Trond et Lommel, "qui sous-performaient en termes de rendement", vont en outre fermer leurs portes "à très courte échéance".

Vingt-deux travailleurs ont déjà été informés, au compte-gouttes, de la décision de la direction.

Les représentants syndicaux demandent par ailleurs que les modalités négociées soient inscrites dans la prochaine convention collective de travail en cas de licenciements pour des motifs d'ordre économique ou technique. "Les ressources humaines nous ont garanti qu'elles en parleraient au comité de direction", a souligné Mme Verstraeten.

La Deutsche Bank compte actuellement 672 employés en Belgique.