Selon le porte-parole d'Atos Worldline, Bram Boriau, les avancées technologiques rendent les pratiques frauduleuses à partir des cartes bancaires de plus en plus difficiles. Lors des premiers mois de 2011, ce type de fraude a touché près de 25.000 cartes (ce qui représente environ 140 cartes désactivées chaque jour via Cardstop ) mais cela ne signifie pas pour autant qu'il y ait effectivement eu des retraits d'argent dans chaque cas.

"Souvent, les propriétaires des cartes appellent parce qu'ils ont le sentiment que quelque chose ne tourne pas rond. On n'est jamais assez prudent", ajoute M. Boriau.

Trends.be avec Belga

Selon le porte-parole d'Atos Worldline, Bram Boriau, les avancées technologiques rendent les pratiques frauduleuses à partir des cartes bancaires de plus en plus difficiles. Lors des premiers mois de 2011, ce type de fraude a touché près de 25.000 cartes (ce qui représente environ 140 cartes désactivées chaque jour via Cardstop ) mais cela ne signifie pas pour autant qu'il y ait effectivement eu des retraits d'argent dans chaque cas. "Souvent, les propriétaires des cartes appellent parce qu'ils ont le sentiment que quelque chose ne tourne pas rond. On n'est jamais assez prudent", ajoute M. Boriau. Trends.be avec Belga