On le sait, deux sociétés externes vont gérer les distributeurs de billets des grandes banques belges. Batopin (ING, KBC, Belfius et BNP Paribas Fortis) va remplacer les 5.062 machines ATM des quatre banques (quasi trois quarts du réseau belge) par un peu plus de 2.000 ATM neutres placés dans environ 700 sites. Jofico regroupe, elle, Argenta, Axa Banque, bpost banque, Crelan et vdk.

Les distributeurs restent dans les banques mais la gestion du parc devenu neutre est confiée à un fournisseur externe (Diebold Nixdorf). Il n'y a pas de réduction des machines prévue mais la fusion entre Crelan et Axa devrait logiquement modifier le réseau...

Financité, qui promeut une finance plus responsable et plus solidaire, vient de déposer plainte contre ses deux sociétés auprès de l'Autorité belge de la concurrence (ABC). L'ASBL rappelle que l'argent est un bien public et que les banques ne peuvent pas empêcher les citoyens d'y avoir accès. Or, selon elle, le nouveau maillage proposé va dans le sens d'un accès moins aisé.

En outre, elle y voit deux infractions au droit économique. D'une part, il s'agirait d'une pratique restrictive de concurrence. D'autre part, la création de ces deux sociétés communes auraient dû, selon l'ASBL, faire l'objet d'une notification en vue d'acceptation auprès de l'ABC. Ce qui ne serait pas le cas...

On le sait, deux sociétés externes vont gérer les distributeurs de billets des grandes banques belges. Batopin (ING, KBC, Belfius et BNP Paribas Fortis) va remplacer les 5.062 machines ATM des quatre banques (quasi trois quarts du réseau belge) par un peu plus de 2.000 ATM neutres placés dans environ 700 sites. Jofico regroupe, elle, Argenta, Axa Banque, bpost banque, Crelan et vdk. Les distributeurs restent dans les banques mais la gestion du parc devenu neutre est confiée à un fournisseur externe (Diebold Nixdorf). Il n'y a pas de réduction des machines prévue mais la fusion entre Crelan et Axa devrait logiquement modifier le réseau... Financité, qui promeut une finance plus responsable et plus solidaire, vient de déposer plainte contre ses deux sociétés auprès de l'Autorité belge de la concurrence (ABC). L'ASBL rappelle que l'argent est un bien public et que les banques ne peuvent pas empêcher les citoyens d'y avoir accès. Or, selon elle, le nouveau maillage proposé va dans le sens d'un accès moins aisé. En outre, elle y voit deux infractions au droit économique. D'une part, il s'agirait d'une pratique restrictive de concurrence. D'autre part, la création de ces deux sociétés communes auraient dû, selon l'ASBL, faire l'objet d'une notification en vue d'acceptation auprès de l'ABC. Ce qui ne serait pas le cas...