Febelfin lance un label de durabilité pour les produits financiers

07/02/19 à 16:11 - Mise à jour à 16:10

Source: Belga

La fédération belge du secteur financier, Febelfin, lance ce jeudi une norme de qualité et un label de durabilité destinés aux produits financiers. "L'objectif est de garantir la transparence des investissements durables et d'encourager le secteur à s'engager dans la dynamique", assure le CEO de Febelfin, Karel Van Eetvelt.

Febelfin lance un label de durabilité pour les produits financiers

Karel Van Eetvelt, nouveau CEO de Febelfin. © BELGA/Laurie Dieffembacq

Fruits d'un travail d'un an et demi, "la norme de qualité et le label de durabilité répondent à une demande sociétale forte, mais aussi à une demande de clarté de la part des investisseurs", ajoute M. Van Eetvelt.

Selon Febelfin, le volume des investissements durables a triplé ces dernières années, passant de 7,7 milliards d'euros en 2013 à 24,1 milliards en 2017, derniers chiffres disponibles.

Il existe en effet toute une série de produits financiers dits durables, des fonds de placement aux produits d'épargne, en passant par les fonds d'assurance. "Mais il n'est pas toujours facile de décrypter ce que recouvre le terme 'durable'", poursuit le CEO de Febelfin, qui représente plus de 260 membres du secteur financier.

Pour satisfaire à la norme et obtenir le label de durabilité, les produits financiers doivent remplir plusieurs critères, dont avoir une stratégie claire visant la durabilité en matière non seulement environnementale, mais également sociale et de gouvernance. Les activités considérées comme nuisibles à l'environnement et à la société sont exclues.

Les entreprises actives dans les énergies fossiles ne sont toutefois pas d'emblée écartées. Celles-ci peuvent prétendre au label à la condition de présenter une stratégie de transition explicite, qui fera l'objet d'une évaluation précise. Celles, en revanche, qui sont trop engagées dans les combustibles fossiles les plus nocifs, comme le charbon, sont exclues.

Le label exige également une politique transparente quant aux pratiques socialement contestables (tabac, armement, nucléaire, etc.) ainsi qu'une information claire, compréhensible et comparable aux investisseurs. Enfin, il prévoit un contrôle indépendant du respect de la norme chaque année.

"Nous espérons qu'un maximum de produits s'adapteront à la norme. Les premiers labels sont attendus pour l'automne. D'après nos estimations, environ 150 produits sont susceptibles de l'obtenir dans un premier temps", conclut le CEO de Febelfin.

En savoir plus sur:

Nos partenaires