"Le tribunal d'Amsterdam a déclaré ce vendredi la faillite d'Amsterdam Trade Bank N.V. sur sa propre déclaration", a indiqué la juridiction dans un bref communiqué.

Washington avait annoncé le 6 avril des sanctions maximales contre les grandes banques russes Sberbank et Alfa Bank en leur infligeant un gel de tous leurs avoirs en contact avec le système financier américain.

Amsterdam Trade Bank, fondée en 1994, était par ailleurs en difficulté à cause de sanctions britanniques, selon l'agence de presse néerlandaise ANP.

Le quotidien de référence Het Financieele Dagblad avait rapporté plus tôt cette semaine sur la base de sources que la banque avait approché des investisseurs avec une offre de reprise d'activités. L'Amsterdam Trade Bank avait précédemment déclaré dans un communiqué sur son site internet qu'elle "condamne fermement l'invasion de l'Ukraine et c'est une guerre que la Russie doit arrêter".

"En tant que banque néerlandaise (européenne) réglementée, nous agissons indépendamment de tous nos actionnaires, sommes régis séparément et respectons toutes les sanctions contre la Russie", a-t-elle écrit, précisant "ne pas avoir été soumise aux récentes sanctions annoncées par l'UE".

"Le tribunal d'Amsterdam a déclaré ce vendredi la faillite d'Amsterdam Trade Bank N.V. sur sa propre déclaration", a indiqué la juridiction dans un bref communiqué.Washington avait annoncé le 6 avril des sanctions maximales contre les grandes banques russes Sberbank et Alfa Bank en leur infligeant un gel de tous leurs avoirs en contact avec le système financier américain.Amsterdam Trade Bank, fondée en 1994, était par ailleurs en difficulté à cause de sanctions britanniques, selon l'agence de presse néerlandaise ANP.Le quotidien de référence Het Financieele Dagblad avait rapporté plus tôt cette semaine sur la base de sources que la banque avait approché des investisseurs avec une offre de reprise d'activités. L'Amsterdam Trade Bank avait précédemment déclaré dans un communiqué sur son site internet qu'elle "condamne fermement l'invasion de l'Ukraine et c'est une guerre que la Russie doit arrêter"."En tant que banque néerlandaise (européenne) réglementée, nous agissons indépendamment de tous nos actionnaires, sommes régis séparément et respectons toutes les sanctions contre la Russie", a-t-elle écrit, précisant "ne pas avoir été soumise aux récentes sanctions annoncées par l'UE".