Le mois passé, en plus d'annoncer une suppression d'emplois, le CEO d'ING Belgique, Ralph Hamers, a également fait savoir qu'il limiterait la progression des salaires et avantages. D'ici 2015, celle-ci devrait atteindre 100 millions d'euros. Le groupe veut la limiter à 60 millions d'euros.

La direction a confirmé l'ampleur de l'effort mais n'a pas souhaité précisé la façon dont elle procéderait pour ne pas compliquer la concertation sociale.

Le mois passé, en plus d'annoncer une suppression d'emplois, le CEO d'ING Belgique, Ralph Hamers, a également fait savoir qu'il limiterait la progression des salaires et avantages. D'ici 2015, celle-ci devrait atteindre 100 millions d'euros. Le groupe veut la limiter à 60 millions d'euros. La direction a confirmé l'ampleur de l'effort mais n'a pas souhaité précisé la façon dont elle procéderait pour ne pas compliquer la concertation sociale.