A la suite de cette décision -qui entraînera une charge exceptionnelle de 3,6 milliards d'euros dans les comptes du deuxième trimestre - les résultats de Dexia seront négatifs "mais pas à hauteur de 3,6 milliards parce que nos différents métiers performent bien", affirme le président de la banque, Jean-Luc Dehaene, dans les médias. "Dans les activités bancaires ordinaires en Belgique, en Turquie et au Luxembourg, nous réalisons de beaux bénéfices" qui compenseront partiellement cette charge, précise-t-il. Les mesures décidées auront ausss des conséquences sur la politique en matière de bonus au sein de l'entreprise, couplée à la réalisation d'un bénéfice. "Pas de bénéfice en 2011 signifie pas de salaire variable pour les dirigeants et pas de dividende", dit encore M. Dehaene.

Trends.be, avec Belga

A la suite de cette décision -qui entraînera une charge exceptionnelle de 3,6 milliards d'euros dans les comptes du deuxième trimestre - les résultats de Dexia seront négatifs "mais pas à hauteur de 3,6 milliards parce que nos différents métiers performent bien", affirme le président de la banque, Jean-Luc Dehaene, dans les médias. "Dans les activités bancaires ordinaires en Belgique, en Turquie et au Luxembourg, nous réalisons de beaux bénéfices" qui compenseront partiellement cette charge, précise-t-il. Les mesures décidées auront ausss des conséquences sur la politique en matière de bonus au sein de l'entreprise, couplée à la réalisation d'un bénéfice. "Pas de bénéfice en 2011 signifie pas de salaire variable pour les dirigeants et pas de dividende", dit encore M. Dehaene. Trends.be, avec Belga