L'an dernier, sept banques seulement avaient échoué. Le taux d'échec devrait cette fois être plus important d'après les analystes. Les scénarios ont été revus dans l'espoir de rassurer les marchés financiers.

Les prévisions de Moody's apparaissent comme fort pessimistes, indiquent jeudi les journaux économiques L'Echo et De Tijd. L'agence de notation estime que près d'un tiers des banques de l'Union européenne soumises aux tests de résistance pourraient avoir besoin d'un soutien extérieur, soit 26 sur les 91 banques concernées. L'agence de presse Reuters estimait elle, d'après des sources de la zone euro "au fait du dossier", que 10 à 15 banques devraient échouer aux tests, notamment en Grèce, en Allemagne, au Portugal et en Espagne.

Trends.be avec Belga

L'an dernier, sept banques seulement avaient échoué. Le taux d'échec devrait cette fois être plus important d'après les analystes. Les scénarios ont été revus dans l'espoir de rassurer les marchés financiers. Les prévisions de Moody's apparaissent comme fort pessimistes, indiquent jeudi les journaux économiques L'Echo et De Tijd. L'agence de notation estime que près d'un tiers des banques de l'Union européenne soumises aux tests de résistance pourraient avoir besoin d'un soutien extérieur, soit 26 sur les 91 banques concernées. L'agence de presse Reuters estimait elle, d'après des sources de la zone euro "au fait du dossier", que 10 à 15 banques devraient échouer aux tests, notamment en Grèce, en Allemagne, au Portugal et en Espagne. Trends.be avec Belga