La technique utilisée par les fraudeurs est une variante du phishing, le smishing (par SMS). Le lien indiqué dans le message conduit vers un faux site web sur lequel les personnes doivent compléter leurs données bancaires. "Le risque de fraude est alors très élevé."

Le secteur bancaire conseille aux personnes qui se seraient laissé duper de prendre contact avec leur banque, de prévenir Card Stop (www.cardstop.be ou au 070/344.344) et changer leurs codes avant d'aller déposer plainte à la police.

Febelfin et Worldline recommandent de ne jamais communiquer ses codes via téléphone, e-mail ou réseaux sociaux, et de ne pas prendre en compte les messages qui redirigent vers un (faux) site de paiement ou vers une application ou un site (contrefait) d'une banque.

La technique utilisée par les fraudeurs est une variante du phishing, le smishing (par SMS). Le lien indiqué dans le message conduit vers un faux site web sur lequel les personnes doivent compléter leurs données bancaires. "Le risque de fraude est alors très élevé." Le secteur bancaire conseille aux personnes qui se seraient laissé duper de prendre contact avec leur banque, de prévenir Card Stop (www.cardstop.be ou au 070/344.344) et changer leurs codes avant d'aller déposer plainte à la police. Febelfin et Worldline recommandent de ne jamais communiquer ses codes via téléphone, e-mail ou réseaux sociaux, et de ne pas prendre en compte les messages qui redirigent vers un (faux) site de paiement ou vers une application ou un site (contrefait) d'une banque.