En principe, une déclaration d'impôt des personnes physiques doit être introduite pour le 30 juin de l'année qui suit l'année des revenus. Pour l'année 2021, vous aviez donc jusqu'au 30 juin 2022. Pour les utilisateurs de Tax-on-web, l'échéance ultime est fixée à ce vendredi 15 juillet minuit. Il est toutefois conseillé de ne pas attendre 23h59 pour cliquer sur le bouton "envoyer" car un bug ou une lenteur informatique n'est jamais écartée.

Que risquez vous si vous n'introduisez pas votre déclaration fiscale à temps ?

Amendes

Si vous êtes en retard et préférez ne pas faire appel à un comptable (dans ce cas, vous avez jusqu'au 30 septembre 2022 pour la rendre), vous avez tout de même intérêt à introduire votre déclaration le plus vite possible. En cas de retard, vous risquez en effet une amende allant de 50 euros (si c'est la première fois) à 1.250 euros.À cela peut s'ajouter un accroissement de l'impôt dû : 10 % à nouveau en cas de première infraction et jusqu'à 200 % maximum.

Dans certains cas, des sanctions pénales sont également applicables.

Vous n'y échapperez que si vous pouvez prouver que votre retard est dû à un cas de force majeure : maladie grave, absence à l'étranger prolongée, disparition de document sans négligence de votre part (incendie, par exemple) ...

Vous pouvez alors demander le plus vite possible un délai complémentaire à l'administration.

Il est par ailleurs important de savoir qu'en cas de déclaration tardive, le fisc a plus de temps pour établir l'impôt. Si vous devez récupérer de l'argent, vous devrez donc attendre votre argent plus longtemps.

Ne rien faire est à exclure

Si vous ne faites rien, le fisc aura recours à la taxation d'office, qui n'est pas du tout avantageuse. Outre une amende et une majoration d'impôt, le fisc établira dans ce cas lui-même vos revenus. "Facile", direz-vous, mais ce n'est absolument pas le cas. Le fisc ne tiendra compte que de vos revenus et pas de vos dépenses déductibles comme les frais professionnels et les charges de crédits, les frais de garde d'enfants, les épargne pension... De plus, il ne sera pas question d'optimisation. Si vous n'êtes pas d'accord avec les revenus estimés par le fisc, vous devrez dans ce cas fournir la preuve du montant réel de ceux-ci et ce n'est pas aussi facile dans la pratique.

Faire appel à un expert-comptable

Vous pouvez peut-être encore sauver la situation en faisant compléter votre déclaration par un comptable agréé. Vous devrez certes le rémunérer pour cette tâche, mais vous éviterez une amende ou un accroissement d'impôt.

Afin d'éviter de recevoir une lettre de rappel (le délai pour rentrer soi-même sa déclaration étant passé), il est vivement recommandé de prendre contact le plus vite possible avec un expert-comptable et de créer votre mandat avant le 31 juillet 2022.

Votre expert-comptable pourra rentrer votre déclaration jusqu'au 30 septembre 2022. Ouf!

En principe, une déclaration d'impôt des personnes physiques doit être introduite pour le 30 juin de l'année qui suit l'année des revenus. Pour l'année 2021, vous aviez donc jusqu'au 30 juin 2022. Pour les utilisateurs de Tax-on-web, l'échéance ultime est fixée à ce vendredi 15 juillet minuit. Il est toutefois conseillé de ne pas attendre 23h59 pour cliquer sur le bouton "envoyer" car un bug ou une lenteur informatique n'est jamais écartée. Que risquez vous si vous n'introduisez pas votre déclaration fiscale à temps ? Si vous êtes en retard et préférez ne pas faire appel à un comptable (dans ce cas, vous avez jusqu'au 30 septembre 2022 pour la rendre), vous avez tout de même intérêt à introduire votre déclaration le plus vite possible. En cas de retard, vous risquez en effet une amende allant de 50 euros (si c'est la première fois) à 1.250 euros.À cela peut s'ajouter un accroissement de l'impôt dû : 10 % à nouveau en cas de première infraction et jusqu'à 200 % maximum. Dans certains cas, des sanctions pénales sont également applicables. Vous n'y échapperez que si vous pouvez prouver que votre retard est dû à un cas de force majeure : maladie grave, absence à l'étranger prolongée, disparition de document sans négligence de votre part (incendie, par exemple) ... Vous pouvez alors demander le plus vite possible un délai complémentaire à l'administration. Il est par ailleurs important de savoir qu'en cas de déclaration tardive, le fisc a plus de temps pour établir l'impôt. Si vous devez récupérer de l'argent, vous devrez donc attendre votre argent plus longtemps. Si vous ne faites rien, le fisc aura recours à la taxation d'office, qui n'est pas du tout avantageuse. Outre une amende et une majoration d'impôt, le fisc établira dans ce cas lui-même vos revenus. "Facile", direz-vous, mais ce n'est absolument pas le cas. Le fisc ne tiendra compte que de vos revenus et pas de vos dépenses déductibles comme les frais professionnels et les charges de crédits, les frais de garde d'enfants, les épargne pension... De plus, il ne sera pas question d'optimisation. Si vous n'êtes pas d'accord avec les revenus estimés par le fisc, vous devrez dans ce cas fournir la preuve du montant réel de ceux-ci et ce n'est pas aussi facile dans la pratique.Vous pouvez peut-être encore sauver la situation en faisant compléter votre déclaration par un comptable agréé. Vous devrez certes le rémunérer pour cette tâche, mais vous éviterez une amende ou un accroissement d'impôt. Afin d'éviter de recevoir une lettre de rappel (le délai pour rentrer soi-même sa déclaration étant passé), il est vivement recommandé de prendre contact le plus vite possible avec un expert-comptable et de créer votre mandat avant le 31 juillet 2022.Votre expert-comptable pourra rentrer votre déclaration jusqu'au 30 septembre 2022. Ouf!