Depuis le début de cette année, les banques belges sont tenues d'offrir un Service bancaire universel (SBU) et d'accorder une attention particulière aux clients moins ou non numériques, ou de prendre les mesures ad hoc. Ce SBU résulte d'un accord entre le secteur bancaire, le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V), le ministre de l'Economie Pierre-Yves Dermagne (PS) et la secrétaire d'Etat pour la Défense des consommateurs Eva De Bleeker (Open Vld).
...

Depuis le début de cette année, les banques belges sont tenues d'offrir un Service bancaire universel (SBU) et d'accorder une attention particulière aux clients moins ou non numériques, ou de prendre les mesures ad hoc. Ce SBU résulte d'un accord entre le secteur bancaire, le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V), le ministre de l'Economie Pierre-Yves Dermagne (PS) et la secrétaire d'Etat pour la Défense des consommateurs Eva De Bleeker (Open Vld). Le Service bancaire universel prévoit diverses obligations telles qu'un minimum de 60 opérations manuelles par an et au moins 24 retraits d'espèces au guichet automatique de la banque propre. Le client qui recourt au SBU a également droit à une carte de débit, conserve la possibilité d'imprimer ses extraits de banque au guichet automatique de sa banque et d'effectuer des retraits d'argent mensuels au guichet. Les banques peuvent facturer tout au plus 60 euros par an pour ces opérations. Six mois après l'introduction de la charte, un peu plus de 1 million de comptes à vue répondent au statut du SBU, selon une enquête menée auprès de ses membres par Febelfin, la fédération du secteur financier. "Un chiffre relativement élevé parce que plusieurs banques proposaient déjà un éventail de services répondant aux critères du SBU ou adaptés en conséquence. La plupart de ces comptes étaient donc déjà ouverts et répondaient déjà aux modalités avant l'introduction de la charte", explique Isabelle Marchand, directrice marketing & communication de Febelfin. "Certaines banques offrent un paquet SBU en plus de leurs paquets existants. Mais le nombre de comptes récemment ouverts reste assez limité jusqu'à présent, probablement parce que certaines banques avaient déjà prévu des exceptions sur les tarifs en vigueur pour certains groupes cibles. Ces banques offrent par exemple des virements papier gratuit ou l'envoi mensuel gratuit des extraits de compte par voie postale. Si la banque ne dispose pas de machines pour l'impression des extraits de compte, le client peut, sur simple demande à l'agence, obtenir l'impression d'un aperçu des opérations et/ou du solde de son(ses) compte(s). Les banques qui offrent déjà un paquet de services répondant aux besoins de leurs clients non numériques ne voient donc pas l'utilité de proposer un compte SBU spécifique", dit Isabelle Marchand.La Belgique dénombre environ 18 millions de comptes à vue. "On peut logiquement en déduire qu'au moins 1,5 million de Belges a recours à un paquet de services bancaires satisfaisant aux modalités du SBU", souffle Isabelle Marchand. Autrement dit, un Belge sur huit n'est pas en phase avec l'évolution numérique du secteur financier ou, en tout cas, n'y adhère pas avec enthousiasme. Ce constat semble confirmé par un chiffre publié par Argenta: "9,56% de nos clients possèdent un compte à vue couplé à notre paquet Silver, conçu pour nos clients non numériques. Il inclut notamment les options virements, retraits et dépôts d'espèces au guichet. L'offre du paquet Silver est même plus large que celle prévue par le SBU. Et ce, au tarif mensuel de 3,35 euros. Mais comme le paquet Silver est proposé à d'autres groupes cibles également, il est impossible de fournir des chiffres exacts quant au nombre de clients ayant opté pour Silver précisément pour les options transactions au guichet et extraits de compte papier." Fortis."Le nombre de nos clients qui recourent au Service bancaire universel est limité, probablement parce que nous proposons déjà des services non numériques gratuits à tous nos clients, dit-on du côté de Belfius. Ils ont entre autres la possibilité d'imprimer leurs extraits de compte gratuitement et d'effectuer des transactions au guichet automatique. Nos comptes Beats New & Beats Star offrent aussi plus d'avantages à nos clients âgés. Les titulaires de ces comptes peuvent faire des virements papier gratuits et reçoivent une fois par mois leurs extraits de compte par courrier entièrement gratuitement." "Nous ne voyons pas la nécessité de proposer un nouveau paquet satisfaisant aux services minimum du SBU, explique même la banque d'épargne gantoise VDK Bank. Notre compte GiroPlus a plus de succès. Grâce à ce compte, nos clients peuvent notamment effectuer plus de 30 virements manuels par trimestre à un de nos guichets. Les frais de gestion mensuels de ce compte s'élèvent à 3 euros." VDB Bank propose également l'option extraits de banque papier gratuits pour peu qu'ils soient imprimés aux appareils mis à disposition. "Chez nous aussi, le nombre de clients qui font appel au service bancaire universel est limité, voire très limité, dit-on chez KBC. Comme le paquet n'existe que depuis quelques mois, il est trop tôt pour tirer des conclusions. Le compte KBC Plus, repris dans notre offre depuis quelques années, répond également aux besoins listés dans le service bancaire universel." Contrairement à la plupart des autres banques, BNP Paribas Fortis Belgique a conçu de nouveaux comptes pour se conformer aux critères du SBU. "Nous l'avons fait pour les 80% de clients qui font appel au SBU. Pour les 20% restants, nous avons converti le compte existant en un compte SBU. Moyennant un forfait fixe de 5 euros par mois, les clients non numériques peuvent effectuer un nombre illimité d'opérations manuelles par an, en plus de plusieurs autres opérations", assure la banque, qui fait remarquer que les clients qui s'accrochent au banking classique, c'est-à-dire non numérique, ne sont pas nécessairement les plus âgés. "Près de la moitié de nos clients qui recourent au SBU ont entre 18 et 49 ans. 25% seulement se situent dans la catégorie d'âge de 60 à 89 ans", précise le porte-parole de BNP Paribas