Sale temps pour les évadés fiscaux et leurs conseillers. Jusqu'ici épargnés par les différentes réformes visant à mieux lutter contre l'évasion fiscale, ces derniers sont aujourd'hui dans la ligne de mire. En cause, une directive passée assez inaperçue dans la presse : celle qui " oblige les conseillers à informer les autorités fiscales de certains dispositifs transfrontières qu'ils vendent à leurs clients et qui peuvent les aider à éluder l'impôt ", dixit le commissaire européen en charge de la Fiscalité, le Français Pierre Moscovici, à l'origine du texte.
...