Le groupe a enregistré une perte nette de 77 millions d'euros au second trimestre 2020, a indiqué la Deutsche Bank dans un communiqué. Face aux conséquences économiques de la pandémie, la banque a également multiplié par plus de quatre sur un an ses provisions pour risques, qui sont passées de 161 à 761 millions d'euros.

Son résultat net part du groupe est positif, à 28 millions d'euros, nettement au dessus des attentes du consensus d'analystes, cité par le groupe, qui prévoyaient une perte nette de 283 millions d'euros. "Dans un environnement difficile, nous avons augmenté nos revenus et diminué nos coûts" s'est félicité Christian Sewing, le patron du groupe, cité dans le communiqué.

Le groupe a enregistré une perte nette de 77 millions d'euros au second trimestre 2020, a indiqué la Deutsche Bank dans un communiqué. Face aux conséquences économiques de la pandémie, la banque a également multiplié par plus de quatre sur un an ses provisions pour risques, qui sont passées de 161 à 761 millions d'euros. Son résultat net part du groupe est positif, à 28 millions d'euros, nettement au dessus des attentes du consensus d'analystes, cité par le groupe, qui prévoyaient une perte nette de 283 millions d'euros. "Dans un environnement difficile, nous avons augmenté nos revenus et diminué nos coûts" s'est félicité Christian Sewing, le patron du groupe, cité dans le communiqué.