Le label Infrastructure durable (Sustainable Infrastructure Label) vise à "réduire les coûts de transactions" pour investir dans les projets, selon le communiqué publié sur le site du groupe de réflexion Climate Policy Initiative (CPI), partie prenante du projet, avec notamment l'OCDE, la Banque mondiale, la banque HSBC et le Global Infrastructure Facility (GIF), une plateforme créée par les pays membres du G20.

Ce nouveau label est censé faciliter "les processus de due diligence" (audits approfondis sur les projets), ainsi que les levées de fonds pour des chantiers d'infrastructures durables.

Pour être éligibles, les projets doivent notamment démontrer qu'ils atteignent un niveau minimum pour chacun des quatorze critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) et de résilience examinés au sein de ce label.

Selon l'OCDE, il manque chaque année entre 2.500 et 3.000 milliards de dollars d'investissements dans les infrastructures dans le monde pour atteindre les objectifs de développement économique des Etats d'ici à 2030.

Le label Infrastructure durable (Sustainable Infrastructure Label) vise à "réduire les coûts de transactions" pour investir dans les projets, selon le communiqué publié sur le site du groupe de réflexion Climate Policy Initiative (CPI), partie prenante du projet, avec notamment l'OCDE, la Banque mondiale, la banque HSBC et le Global Infrastructure Facility (GIF), une plateforme créée par les pays membres du G20.Ce nouveau label est censé faciliter "les processus de due diligence" (audits approfondis sur les projets), ainsi que les levées de fonds pour des chantiers d'infrastructures durables.Pour être éligibles, les projets doivent notamment démontrer qu'ils atteignent un niveau minimum pour chacun des quatorze critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) et de résilience examinés au sein de ce label.Selon l'OCDE, il manque chaque année entre 2.500 et 3.000 milliards de dollars d'investissements dans les infrastructures dans le monde pour atteindre les objectifs de développement économique des Etats d'ici à 2030.