Initialement, les calculs finaux pour tous les demandeurs et le paiement des dernières tranches ne devaient se faire qu'après la résolution du tout dernier différend. "Toutefois, étant donné que seulement un nombre très limité de demandes reste en suspens devant Computershare (l'administrateur des demandes indépendant) ou la Commission des Litiges, Ageas n'a pas voulu que ce nombre limité de demandes non résolues fasse attendre les quelque 279.000 autres demandeurs plus longtemps", explique Ageas dans un communiqué.

Initialement, les calculs finaux pour tous les demandeurs et le paiement des dernières tranches ne devaient se faire qu'après la résolution du tout dernier différend. "Toutefois, étant donné que seulement un nombre très limité de demandes reste en suspens devant Computershare (l'administrateur des demandes indépendant) ou la Commission des Litiges, Ageas n'a pas voulu que ce nombre limité de demandes non résolues fasse attendre les quelque 279.000 autres demandeurs plus longtemps", explique Ageas dans un communiqué.