"La Commission estime que la décision de S&P de placer 15 pays de la zone euro sous surveillance négative ne peut être étendue à l'ensemble de l'Union européenne", a déclaré Amadeu Altafaj, porte-parole aux Affaires économiques.

La note de l'UE, actuellement triple A, pourrait être abaissée d'un cran si la note des Etats les mieux notés de la zone euro était dégradée, a-t-il souligné.

Or, "la qualité d'émetteur de l'UE devrait être attribuée en fonction de ses propres mérites, qui découlent du statut spécial du budget européen et de ses ressources", a estimé le porte-parole du commissaire européen, Olli Rehn.

L'UE ne peut pas emprunter directement pour financer un déficit budgétaire, les traités prévoyant que celui-ci soit équilibré par les Etats membres. Mais elle a émis des obligations avec des maturités de 5 à 15 ans pour financer l'aide à des pays membres en difficulté (Hongrie, Roumanie, Grèce, Irlande et Portugal).

Ses émissions de dette ne peuvent excéder le plafond de 110 milliards d'euros.

Trends.be, avec Belga

"La Commission estime que la décision de S&P de placer 15 pays de la zone euro sous surveillance négative ne peut être étendue à l'ensemble de l'Union européenne", a déclaré Amadeu Altafaj, porte-parole aux Affaires économiques. La note de l'UE, actuellement triple A, pourrait être abaissée d'un cran si la note des Etats les mieux notés de la zone euro était dégradée, a-t-il souligné. Or, "la qualité d'émetteur de l'UE devrait être attribuée en fonction de ses propres mérites, qui découlent du statut spécial du budget européen et de ses ressources", a estimé le porte-parole du commissaire européen, Olli Rehn. L'UE ne peut pas emprunter directement pour financer un déficit budgétaire, les traités prévoyant que celui-ci soit équilibré par les Etats membres. Mais elle a émis des obligations avec des maturités de 5 à 15 ans pour financer l'aide à des pays membres en difficulté (Hongrie, Roumanie, Grèce, Irlande et Portugal). Ses émissions de dette ne peuvent excéder le plafond de 110 milliards d'euros. Trends.be, avec Belga