"La valeur de ce portefeuille s'élevait initialement à 21,5 milliards d'euros mais a entre-temps été ramenée à un niveau qui rend superflu l'accord de garantie. Pour ces garanties, BNP Paribas Fortis a payé depuis 2010 au gouvernement fédéral une indemnisation totale de 48,8 millions d'euros, en ce compris les frais de résiliation", souligne la banque.

Le gouvernement fédéral n'a pas dû effectuer le moindre paiement en vertu de cet accord de garantie.

Pour le ministre Vanackere, la réduction accélérée des garanties du gouvernement est "une nouvelle étape importante dans la réduction du risque que l'Etat fédéral a assumé pour ramener à un environnement plus stable le secteur financier belge".

Trends.be, avec Belga

"La valeur de ce portefeuille s'élevait initialement à 21,5 milliards d'euros mais a entre-temps été ramenée à un niveau qui rend superflu l'accord de garantie. Pour ces garanties, BNP Paribas Fortis a payé depuis 2010 au gouvernement fédéral une indemnisation totale de 48,8 millions d'euros, en ce compris les frais de résiliation", souligne la banque. Le gouvernement fédéral n'a pas dû effectuer le moindre paiement en vertu de cet accord de garantie. Pour le ministre Vanackere, la réduction accélérée des garanties du gouvernement est "une nouvelle étape importante dans la réduction du risque que l'Etat fédéral a assumé pour ramener à un environnement plus stable le secteur financier belge". Trends.be, avec Belga