La Belgique sur le podium : notre pays est le troisième plus grand marché européen sur le terrain de la gestion de portefeuille robotisée. C'est du moins ce qu'il ressort d'une récente étude du cabinet de conseil Roland Berger qui analyse le poids des robots-conseillers dans le monde bancaire. Intitulée Robo-advisory : Can David challenge Goliath ?, cette étude évalue chez nous à 45.000 le nombre d'utilisateurs et à 386 millions d'euros le montant des actifs gérés par des robots-conseillers, également connus sous le nom de robo-advisors. Ce qui fait donc de la Belgique un des marchés les plus importants d'Europe, derrière le Royaume-Uni (400.000 utilisateurs) et l'Allemagne (210.000 utilisateurs). Qui plus est, les actifs belges gérés par des robots devraient, d'après Roland Berger, grimper chaque année de 60 % d'ici 2023 pour atteindre 3,7 milliards d'euros ( voir l'infographie plus bas).
...