"La digitalisation est un levier de la satisfaction de nos clients. La philosophie est de leur rendre les choses plus faciles. L'objectif n'est pas de réduire le nombre d'employés. Il n'y a pas de projet de réduire le nombre d'équivalents temps plein (ETP) chez Belfius Insurance", a expliqué le CEO Dirk Vanderschrick. Il voit également les nouvelles technologies comme un moyen de suivre la croissance des activités d'un pôle comptant environ 1.200 ETP et contribuant à plus d'un tiers du bénéfice net du groupe Belfius.

Concrètement, l'assureur offre désormais la possibilité de déclarer un sinistre en assurance habitation via un "chatbot", c'est-à-dire une interface faisant appel à l'intelligence artificielle et aidant le client dans ses démarches. "myBo" ira même, à partir de décembre, jusqu'à proposer directement un montant d'indemnisation à l'assuré qui, s'il accepte, recevra immédiatement le montant sur son compte. En outre, Belfius va lancer d'ici la fin de l'année un service d'expertise à distance via vidéo dans le cadre, là aussi, de sinistres habitation. Cette nouvelle possibilité se veut "facile" (l'assuré filme avec son téléphone ou sa tablette), "flexible" (l'assuré choisit le moment qui lui convient le mieux) et permettra un traitement plus rapide des dossiers et donc, in fine, un remboursement moins lent.

Par ailleurs, Belfius Insurance entend poursuivre sa stratégie "au-delà" de l'assurance qui l'avait vu lancer, il y a près d'un an, le service "Jaimy". Celui-ci met en relation des particuliers avec un projet de rénovation avec des professionnels spécialisés et de qualité. Cette plateforme compte désormais une quinzaine de collaborateurs et se développe comme espéré puisque plus de 2.000 entrepreneurs l'ont rejointe et que le nombre de travaux demandés par des particuliers augmente de mois en mois. Dorénavant, le service, qui s'adresse aussi bien aux clients de Belfius qu'aux non-clients, sera disponible sur l'application Belfius Mobile. Belfius Insurance ne compte pas s'arrêter là et prévoit de lancer à terme un service s'adressant aux seniors (et à leurs proches) désirant vivre chez eux le plus longtemps possible. Cette nouvelle solution combinera appareils domestiques connectés et intelligence artificielle.