M. Hilgers, âgé de 59 ans et étiqueté chrétien-démocrate, est le plus ancien membre du comité de direction de la BNB. Son mandat s'achève en mars et, en vertu d'un accord conclu l'an dernier au sein du gouvernement fédéral, il doit être remplacé par un candidat proposé par Ecolo. Les Verts, seule famille politique de l'exécutif qui ne dispose pas de représentant au comité de direction de la BNB, ont ainsi avancé le nom de Géraldine Thiry, professeure à l'Ichec Management School.

Mercredi, le conseil de régence a décidé de refuser cette nomination et prolongé Jean Hilgers pour un nouveau mandat. Les membres du conseil, bien que désignés par le gouvernement et les partenaires sociaux, se seraient sentis instrumentalisés au préjudice de la Banque, selon De Tijd. La patate chaude revient in fine à l'exécutif fédéral, qui peut outrepasser la décision. Ce qui constituerait néanmoins une première, commente le quotidien économique flamand.

Chez Ecolo, cette décision ne passe pas

"Il est plus que temps que la Banque Nationale intègre les enjeux de la transition comme étant centraux et se féminise, notamment lorsqu'il s'agit de renouveler un poste de direction dès lors bien entendu que les compétences requises sont démontrées par la /les candidates en lice, ce qui est manifestement le cas ici", plaident les Verts. Ecolo rappelle en outre que c'est au gouvernement fédéral qu'il revient de procéder à ces nominations. Le parti compte donc proposer à nouveau le nom de Géraldine Thiry. "C'est dans ce sens que nous plaiderons au sein du gouvernement en vue de la désignation à venir d'une nouvelle directrice à la Banque Nationale."

M. Hilgers, âgé de 59 ans et étiqueté chrétien-démocrate, est le plus ancien membre du comité de direction de la BNB. Son mandat s'achève en mars et, en vertu d'un accord conclu l'an dernier au sein du gouvernement fédéral, il doit être remplacé par un candidat proposé par Ecolo. Les Verts, seule famille politique de l'exécutif qui ne dispose pas de représentant au comité de direction de la BNB, ont ainsi avancé le nom de Géraldine Thiry, professeure à l'Ichec Management School. Mercredi, le conseil de régence a décidé de refuser cette nomination et prolongé Jean Hilgers pour un nouveau mandat. Les membres du conseil, bien que désignés par le gouvernement et les partenaires sociaux, se seraient sentis instrumentalisés au préjudice de la Banque, selon De Tijd. La patate chaude revient in fine à l'exécutif fédéral, qui peut outrepasser la décision. Ce qui constituerait néanmoins une première, commente le quotidien économique flamand."Il est plus que temps que la Banque Nationale intègre les enjeux de la transition comme étant centraux et se féminise, notamment lorsqu'il s'agit de renouveler un poste de direction dès lors bien entendu que les compétences requises sont démontrées par la /les candidates en lice, ce qui est manifestement le cas ici", plaident les Verts. Ecolo rappelle en outre que c'est au gouvernement fédéral qu'il revient de procéder à ces nominations. Le parti compte donc proposer à nouveau le nom de Géraldine Thiry. "C'est dans ce sens que nous plaiderons au sein du gouvernement en vue de la désignation à venir d'une nouvelle directrice à la Banque Nationale."