"Environ 1.000 emplois" seront par ailleurs "réorganisés en interne", a indiqué une autre source proche des négociations, soulignant que les suppressions de postes étaient dues principalement à l'accroissement des services en ligne, une transformation "accélérée par la pandémie" de Covid-19.

"Environ 1.000 emplois" seront par ailleurs "réorganisés en interne", a indiqué une autre source proche des négociations, soulignant que les suppressions de postes étaient dues principalement à l'accroissement des services en ligne, une transformation "accélérée par la pandémie" de Covid-19.