Cela ne signifie pas que le nombre de Belges détenant un compte à l'étranger en 2014 a augmenté de 60% par rapport à 2012, mais que de plus en plus de Belges ont pris conscience qu'ils avaient intérêt à jouer franc jeu avec l'administration fiscale, à la suite de l'intensification des échanges d'informations au niveau international, souligne L'Echo.

Par ailleurs, le fisc a consulté 3.605 fois le Point de contact central, qui rassemble les noms des titulaires de comptes, les numéros des comptes, et le nom des banques où ces comptes sont ouverts.