Les syndicats CSC, FGTB et CGSLB entendaient faire passer le message que les mesures d'économies ne sont pas une solution. Durant cette journée d'action, les syndicats ont plaidé pour une politique européenne qui se focalise davantage sur les investissements, les emplois et la croissance. Les syndicats ont appuyé leur revendication à l'aide de toutes sortes de chiffres: un jeune sur quatre en Europe n'a pas de travail, 120 millions d'européens vivent dans la précarité, 26 millions de personnes en Europe cherchent un emploi. Des délégations de différents pays européens étaient présentes "pour exiger un changement de cap". "L'austérité doit être abandonnée pour les effets désastreux qu'elle cause sur l'économie. C'est l'emploi et notamment l'emploi des jeunes qui est la priorité", selon la CES. (TVP)

Les syndicats CSC, FGTB et CGSLB entendaient faire passer le message que les mesures d'économies ne sont pas une solution. Durant cette journée d'action, les syndicats ont plaidé pour une politique européenne qui se focalise davantage sur les investissements, les emplois et la croissance. Les syndicats ont appuyé leur revendication à l'aide de toutes sortes de chiffres: un jeune sur quatre en Europe n'a pas de travail, 120 millions d'européens vivent dans la précarité, 26 millions de personnes en Europe cherchent un emploi. Des délégations de différents pays européens étaient présentes "pour exiger un changement de cap". "L'austérité doit être abandonnée pour les effets désastreux qu'elle cause sur l'économie. C'est l'emploi et notamment l'emploi des jeunes qui est la priorité", selon la CES. (TVP)