Une chose est sûre : la capitale polonaise en a bavé. En 1943, la partie juive a été incendiée pendant le soulèvement du ghetto de la ville. Un an plus tard, le reste de la capitale a frôlé la destruction complète pendant et après l'insurrection de Varsovie. Par la suite, durant l'ère communiste, la cité a continué de souffrir d'une mauvaise réputation en Occident. C'était une ville sombre, peuplée d'habitants bourrus, qui offrait peu de distractions.

Est-il possible d'attirer les touristes avec une collection éclectique de bâtiments reconstruits, staliniens et modernes ? Les avis restent partagés encore aujourd'hui. Mais la capitale polonaise a du caractère, ce qui la rend digne d'intérêt.

Le nouveau centre historique

Nous commençons notre visite à Stare Miasto, la vieille ville de Varsovie. Le terme "historique" est relatif ici puisque le centre historique a subi une destruction complète. La cité a été entièrement reconstruite ces soixante dernières années sur la base de peintures et de photographies anciennes. Cette reconstruction méticuleuse vaut au quartier de figurer sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1980.

Vous pourrez facilement y passer toute une journée. Laissez-vous séduire par le dédale d'allées pavées. Marchez jusqu'à la place du marché, visitez l'ancien palais royal et ses jardins soignés, flânez le long des remparts et installez-vous à une terrasse pour contempler les jolies maisons colorées.

L'arrière du palais royal avec vue sur la Vistule © iStock

S'il est possible de manger et boire en Pologne sans se ruiner, il faut néanmoins se montrer patient. Très patient, même s'il n'y a pas foule. Ne vous étonnez pas de devoir attendre 15 minutes avant qu'on prenne votre commande et 20 minutes de plus pour avoir votre verre.

Le centre historique possède un éventail de petits restaurants aux allures de bistrots qui proposent des mets traditionnels. Nous vous recommandons néanmoins de vous perdre dans les ruelles adjacentes pour ne pas tomber dans un piège à touristes. Rendez-vous par exemple chez Ukryte, Hidden Bar and Bistro. Le tenancier parle à peine anglais, la présentation des assiettes est maladroite et on ne peut pas vraiment parler de prouesses culinaires. Mais vous trouverez ici des plats typiques de la cuisine polonaise comme le barszcz czerwony (un potage à base de betterave rouge, concombre et oeuf servi froid ou tiède) ou les pierogi (ravioles façon Europe de l'Est). Le service est incroyablement sympa et l'ambiance sur la place très agréable.

Les Polonais sont très fiers de "leur" Marie Sklodowska-Curie © iStock

Du vert, de la culture et du folklore

Si vous souhaitez fuir l'agitation de la ville, vous trouverez refuge dans l'un des parcs qui encerclent la vieille ville. (Et Varsovie n'est pas en reste en termes d'espaces verts.) Pendant la journée, vous pourrez par exemple vous prélasser au Krasinski Garden ou vous mettre au vert autour des ruines de la citadelle de Varsovie.

Sur le chemin, vous passerez également devant le Musée Marie Sklodowska-Curie dédié à cette femme d'exception couronnée d'un double prix Nobel notamment pour ses travaux sur le polonium et le radium. De retour au centre historique, vous pourrez visiter le Parc multimédia des Fontaines dont l'éclairage la nuit tombée constitue un spectacle en soi.

Pour un dîner copieux, rendez-vous aux abords du centre historique chez Enoteka. De la terrasse, vous profiterez d'une vue sur une placette agrémentée de fontaines où se côtoient en soirée locaux et artistes de rue. Les amateurs de viande commanderont le steak tartare en entrée, alors que les végétariens auront l'embarras du choix parmi des préparations à base de champignons ou de fromage. La choucroute est également présente dans plusieurs plats, mais dans sa version raffinée. Les suggestions saisonnières se déclinent avec originalité et les pleurotes se retrouvent dans une pâte à la bière. Les serveurs sont jeunes, mais le service est parfait.

Pour apprécier l'ambiance nocturne, nous vous recommandons le nouveau quartier Powisle pour aller danser ou simplement boire un verre dans l'un de ses nombreux bars. Notre conseil ? Le Cocktail Bar Max & Dom Whisky où vous vous laisserez tenter par les suggestions du bartender ou opterez pour un classique sur la carte très complète.

Prêt pour le deuxième jour ? Évitez le petit-déjeuner de votre hôtel, souvent trop cher pour ce qu'il est. Depuis une dizaine d'années, les Polonais ont découvert les coffee bars et autres spots pour petit-déjeuner ou bruncher. Ne vous éloignez pas trop des rues Zgoda et Chmielna et laissez-vous guider par votre instinct au gré de vos envies. Il est possible de prendre un bon petit-déj' pour 7 euros.

Escalators, Staline et monuments majestueux

Le Palais de la Culture et de la Science est magnifiquement éclairé la nuit © iStock

Le deuxième jour est parfait pour explorer les autres quartiers de Varsovie qui valent le détour même s'ils sont moins remarquables. Les distances sont longues à pied, mais l'escalator vous emmènera facilement d'un quartier à l'autre.

Perché à 237 mètres, la Palais de la Culture et de la Science est le deuxième bâtiment le plus haut de Varsovie. Ce cadeau de l'Union soviétique (comprenez : Staline) a été pendant des années une épine dans le pied de la nation. Depuis que toutes les références au dictateur ont disparu, le bâtiment est protégé. Entre-temps, il est devenu un signe emblématique pour la capitale et, par extension, pour l'ensemble du pays.

Les nombreuses églises et la cathédrale montrent que la Pologne est restée une ville très croyante. Contrairement à la Belgique, elle continue d'organiser des services religieux et des moments de prière presque tous les jours. Véritable perle, l'église de la Sainte-Croix dont la façade baroque majestueuse fait mouche abrite le coeur du compositeur Frédéric Chopin.

Sur la rive droite de la Vistule se dressent le quartier alternatif Praga et le quartier émergent Saska Kepa. La cathédrale Saint-Florian, dont les tours sont visibles à cent lieues à la ronde, fait également partie des incontournables. Avec un peu de chance, vous pourrez même avoir un aperçu d'un mariage polonais.

La cathédrale Saint-Florian © Smok Wawelski/Flickr

Varsovie a beau se trouver à 400 kilomètres de la mer la plus proche, de nombreux bars de plage fleurissent par beau temps sur les rives de la Vistule. Promenez-vous le long du boulevard et savourez un verre de vin ou une pinte fraîche en écoutant le cliquetis de l'eau.

Parce que vous ne pouvez pas repartir sans avoir goûté au potage à la betterave rouge et aux empanadas, Le Cedre 84 est un must pour clôturer votre séjour. Le restaurant libanais est un tantinet décentré, mais il mérite incontestablement une visite. Choisissez le menu proposé par les tenanciers. La table sera trop petite pour accueillir la profusion d'entrées froides et chaudes et de plats principaux à partager.

Escape rooms

Saviez-vous que Varsovie est connue comme la capitale des escape rooms ? Elle en compte des dizaines qui sont également accessibles aux touristes en anglais. Si votre week-end est contrecarré par une violente averse, ce sera l'occasion rêvée pour tester ce jeu d'évasion.

Traduction : virginie·dupont·sprl