Selon ce "Global Automotive Consumer Survey 2020" de Deloitte, publié à l'occasion du salon de l'auto, les véhicules à essence/diesel traditionnels commencent à céder le pas au profit des véhicules électriques hybrides (VEH) et des véhicules 100% électriques sur batterie (VEB). En Belgique, l'intérêt pour les véhicules à essence/diesel est ainsi passé de 64% en 2018 à 52% en 2020. En revanche, 29% des consommateurs se disent intéressés par les véhicules hybrides en 2020, par rapport à 23% en 2018, relève Deloitte. Le pourcentage de Belges s'intéressant aux véhicules 100% électriques s'élève quant à lui à 9%.

Selon cette enquête menée auprès de 1.286 Belges, la plupart des consommateurs attendent d'un véhicule 100% électrique à pleine charge une autonomie supérieure à 320 km, les jeunes étant moins exigeants que les générations plus âgées sur cet aspect. Le consommateur belge est prêt à patienter maximum 1 heure pour une charge complète. Seuls 14% parmi eux souhaitent qu'une batterie se recharge entièrement en moins de 10 minutes.

Pour 38% des Belges envisageant l'achat d'un véhicule électrique, le faible taux d'émission et la baisse des coûts d'utilisation justifient leur choix. L'autonomie du véhicule et l'absence d'infrastructure de chargement constituent les freins principaux.

Les résultats de cette enquête sont légèrement plus favorables aux véhicules hybrides que ceux publiés en décembre dernier par Le Moniteur de l'Automobile. Selon les chiffres issus d'un sondage commandé par le magazine spécialisé auprès de 1.000 personnes, 31,5% des automobilistes qui envisagent d'acheter une voiture neuve en 2020 opteraient pour une voiture électrique (9,6%) ou hybride (21,9%).

Selon ce "Global Automotive Consumer Survey 2020" de Deloitte, publié à l'occasion du salon de l'auto, les véhicules à essence/diesel traditionnels commencent à céder le pas au profit des véhicules électriques hybrides (VEH) et des véhicules 100% électriques sur batterie (VEB). En Belgique, l'intérêt pour les véhicules à essence/diesel est ainsi passé de 64% en 2018 à 52% en 2020. En revanche, 29% des consommateurs se disent intéressés par les véhicules hybrides en 2020, par rapport à 23% en 2018, relève Deloitte. Le pourcentage de Belges s'intéressant aux véhicules 100% électriques s'élève quant à lui à 9%. Selon cette enquête menée auprès de 1.286 Belges, la plupart des consommateurs attendent d'un véhicule 100% électrique à pleine charge une autonomie supérieure à 320 km, les jeunes étant moins exigeants que les générations plus âgées sur cet aspect. Le consommateur belge est prêt à patienter maximum 1 heure pour une charge complète. Seuls 14% parmi eux souhaitent qu'une batterie se recharge entièrement en moins de 10 minutes. Pour 38% des Belges envisageant l'achat d'un véhicule électrique, le faible taux d'émission et la baisse des coûts d'utilisation justifient leur choix. L'autonomie du véhicule et l'absence d'infrastructure de chargement constituent les freins principaux. Les résultats de cette enquête sont légèrement plus favorables aux véhicules hybrides que ceux publiés en décembre dernier par Le Moniteur de l'Automobile. Selon les chiffres issus d'un sondage commandé par le magazine spécialisé auprès de 1.000 personnes, 31,5% des automobilistes qui envisagent d'acheter une voiture neuve en 2020 opteraient pour une voiture électrique (9,6%) ou hybride (21,9%).