Montblanc continue d'innover les hautes techniques horlogères

02/04/15 à 14:24 - Mise à jour à 25/02/16 à 17:39

Réputée pour son souci de très haute qualité, incontournable valeur du luxe, la marque Montblanc, continue, à l'appui de l'ancienne manufacture Minerva intégrée en 2007, d'innover les hautes techniques horlogères, en n'oubliant pas d'être attentive à la modernité connectée. La preuve par les nouveautés présentées au SIHH.

Montblanc continue d'innover les hautes techniques horlogères

" Si vous faites l'acquisition d'un garde-temps Montblanc aujourd'hui, c'est, bien entendu, parce que vous l'aimez à ce moment précis ", explique Alexander Schmiedt, Director Category Management Watches, rencontré par Trends Style lors du Salon International de la Haute Horlogerie à Genève, en janvier 2015. " Mais il s'agit d'un produit si intemporel que vous l'apprécierez de plus en plus et qu'il fera définitivement partie de votre vie. "

PASSION SHARING

Ces quelques mots tracent d'emblée et parfaitement les contours de la culture Montblanc : performance, fonctionnalité, savoir-faire traditionnel lié à l'artisanat, mais aussi : nombre réduit d'éditions imposé par le désir de limiter la capacité de production annuelle pour privilégier la qualité.

Alexander Schmiedt : " Des valeurs extrêmement importantes pour Montblanc. C'est la raison pour laquelle nous possédons nos propres manufactures dans chacun de nos secteurs d'activité - qu'il s'agisse de l'horlogerie, de la maroquinerie ou des instruments d'écriture. " Cette maîtrise globale des processus de fabrication contribue, elle aussi, à pérenniser l'héritage qualitatif de la marque. Et elle s'applique jusqu'aux bracelets, fabriqués à la Montblanc Pelletteria à Florence. Ce qui fait de la marque l'une des rares manufactures horlogères suisses à pouvoir équiper ses modèles de bracelets en cuir de sa propre fabrication.

Une démarche qui s'inscrit totalement dans la philosophie de la maison en matière d'horlogerie, parfaitement résumée par la formule Sharing the passion for fine watch making. Alexander Schmiedt : " Notre positionnement est, en ce sens, très clair : lorsque nous élaborons une complication au plus haut niveau de qualité et de précision possibles, nous profitons ensuite de ce savoir-faire pour enrichir nos différents segments de collections. " En exportant cette maîtrise dans d'autres catégories de garde-temps produits au sein de la manufacture, la marque peut donc faire bénéficier à un plus grand nombre d'amateurs, l'expertise et la sophistication qui la caractérisent.

Alexander Schmiedt, Director Category Management Watches chez Montblanc.

Alexander Schmiedt, Director Category Management Watches chez Montblanc.

LES CIELS DE VASCO

Graal de l'horlogerie, la précision y est synonyme de 'chronométrie'. Autrement dit, de mesure rigoureusement exacte du temps. C'est donc ce terme qu'a choisi Montblanc pour baptiser sa nouvelle collection, Heritage Chronométrie, présentée à Genève.

Elle comprend les modèles ExoTourbillon Minute Chronograph (alliant deux complications - un tourbillon pour l'extrême précision et un chronographe pour la mesure de temps courts), Dual Time (avec 2e fuseau horaire) et Quantième Annuel (4 compteurs d'indication - du jour à 9h, du mois à 12h, de la date à 3h et de la phase de la lune à 6h). Leurs mouvements sont hérités de la manufacture Minerva fondée à Villeret, dans le Jura suisse, en 1858 et intégrée dans Montblanc depuis 2007.

Mais cette collection inclut aussi des éditions spéciales et limitées de ces garde-temps qui rendent hommage à un personnage historique, lequel fut, lui aussi, en quête de précision - mais par le biais des étoiles : l'explorateur et navigateur Vasco de Gama (1469-1524), qui découvrit en 1498 la route des Indes par le sud.

Le résultat de ces déclinaisons ? Une ExoTourbillon Minute Chronograph Vasco da Gama où un ciel étoilé inspiré de l'hémisphère sud illustre la partie supérieure du cadran, et deux modèles Quantième - Annuel et Complet - Vasco da Gama où le cercle de l'affichage de la phase de la lune à 6h restitue fidèlement un pan de nuit étoilée de l'hémisphère sud et sa petite constellation Croix du Sud. A chaque fois, le fond du boîtier donne à voir une esquisse du vaisseau historique et la signature de Vasco de Gama gravés dans le verre saphir.

Montblanc continue d'innover les hautes techniques horlogères

THÉÂTRE DU JOUR ET DE LA NUIT

Egalement inspiré de la soif de découverte de nouveaux mondes et du célèbre explorateur portugais, le Tourbillon Cylindrique Geosphères Vasco da Gama (47 mm), édité à 18 exemplaires seulement, repousse les limites des performances horlogères.

L'écoulement du temps y constitue un spectacle en soi se rejouant jour après jour et rappelant la longue route maritime couverte par l'explorateur à travers les deux hémisphères.

Conçu en plusieurs parties, le cadran présente différents niveaux. La partie supérieure, surbaissée, met en scène un tourbillon. Présent à gauche et à droite du mécanisme, un motif guilloché exécuté à la main forme des vagues rappelant l'océan. Dans la partie inférieure, surélevée, deux demi-globes en relief illustrent le passage du jour et de la nuit dans les hémisphères nord et sud, ainsi que les cercles de latitude et de longitude. Si les deux demi-globes sont immobiles, les disques qui les entourent effectuent un tour complet en 24 heures (de la droite vers la gauche pour celui de l'hémisphère nord, dans le sens opposé pour celui de l'hémisphère sud). Cet agencement permet de visualiser les moitiés de la Terre exposées ou non au Soleil. A 6 heures se trouve l'indication de l'heure de référence, réglable de manière indépendante, sous la forme d'une rose des vents sculptée, inspirée de celle, monumentale, dessinée au sol devant le Monument des Découvertes, érigé en 1960 à Lisbonne en hommage aux explorateurs portugais. L'aiguille qui la parcourt pour indiquer les heures est en forme de fleur de lys.

GADGET OU ENJEU DU FUTUR ?

Première marque de luxe à associer l'électronique embarquée avec les siècles de tradition de la haute horlogerie suisse, Montblanc a également présenté au SIHH la collection TimeWalker Urban Speed e-Strap qui trouve place dans la famille TimeWalker. Soit une formule qui permet à des garde-temps mécaniques à remontage automatique - dont les nouveaux Urban Speed Chronograph, Urban Speed UTC (2 fuseaux horaires) et Urban Speed Automatic (3 aiguilles et fonctions essentielles d'affichage : heures, minutes, secondes et date) - d'être assortis, grâce à un bracelet équipé d'un module électronique, de fonctions numériques - traceur d'activités, notifications intelligentes, commandes à distance et localisateur.

Loin d'être un gadget, cette première mondiale est le fruit d'un travail intense de recherche et de développement au sein d'une cellule dédiée. Alexander Schmiedt la justifie comme suit : " Nous assistons actuellement à un double phénomène. D'une part, la quête constante de nouvelles technologies, d'autre part, l'appréciation de plus en plus marquée pour les métiers traditionnels de l'horlogerie. Cela peut sembler contradictoire mais ceux qui aiment l'innovation technologique apprécient aussi de plus en plus les montres mécaniques de haute facture. Nous avons donc voulu faire le lien entre les deux. "

Pari gagné. Assorti du système technologique, ce type de garde-temps combine " le meilleur des deux mondes "... Et demeure, dans la droite ligne de la philosophie Montblanc, un compagnon pour la vie, puisque le module électronique peut être, au choix, ôté ou porté à l'envi, et pourra à chaque fois être remplacé en temps voulu par un module nouvelle génération.

Texte : Nathalie Marchal

En savoir plus sur:

Nos partenaires