Ryanair - Une décision économique, selon l'association de compagnies aériennes AOC

27/11/13 à 14:41 - Mise à jour à 14:41

Source: Trends-Tendances

(Belga) L'association de compagnies aériennes Airline Operators Committee (AOC) se montre neutre par rapport à l'arrivée de la compagnie aérienne Ryanair à Brussels Airport. "Aussi longtemps que Ryanair n'a pas reçu de 'special deal' de l'aéroport, c'est une décision économique d'une compagnie aérienne", réagit Dieter Bruneel, directeur de l'AOC.

Ryanair - Une décision économique, selon l'association de compagnies aériennes AOC

"A court terme, c'est surtout le voyageur qui va profiter de cette situation étant donné que cela va encourager encore plus la concurrence sur plusieurs lignes. La ligne d'Alicante, par exemple, n'était jusqu'il y a peu assurée que par Jetairfly. Récemment, Vueling et Brussels Airlines se sont ajoutés et maintenant c'est au tour de Ryanair. La question est de savoir s'il est possible à long terme d'avoir autant de sièges sur cette liaison", souligne Dieter Bruneel. Le directeur de l'AOC constate également que le modèle Ryanair est sous pression et que la compagnie aérienne irlandaise cherche des solutions de rechange. "On peut voir que Vueling prend de solides parts de marché ici et là. Avec cette initiative, Ryanair veut probablement se positionner contre cette tendance. En outre, Ryanair est en mesure de jouer une politique du 'diviser pour mieux régner' entre Brussels Airport et Charleroi, qui petit à petit sature. Dire que la relation entre les deux aéroports n'est pas au mieux est un euphémisme", observe encore Dieter Bruneel. Enfin, souligne-t-il encore, un nouvel acteur sur le marché pourrait être une opportunité pour les sociétés de manutention, alors qu'une concurrence féroce fait rage ces derniers mois entre Aviapartner et Swissport. (Belga)

Nos partenaires