Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

11/04/18 à 15:57 - Mise à jour à 15:57

La revanche de la radio

La radio sur laquelle j'ai également le plaisir et l'honneur d'officier a un très bel avenir devant elle. Si je dis cela, c'est pour une raison très simple: la révolution numérique, dont je parle dans mes chroniques, offre de nouvelles opportunités aux radios d'informations ou musicales.

La revanche de la radio

© Getty Images/iStockphoto

En effet, avec la multiplication des enceintes connectées à l'intérieur de nos maisons et de nos appartements, la voix va s'imposer comme la clé de contact avec toutes ces enceintes vocales. Vous savez, ce sont ces petits cylindres pas plus hauts que 20 cm qui trônent au milieu des salons. Des enceintes vendues par Amazon ou Google et qui répondent à vos questions: quel temps va-t-il faire aujourd'hui ? Quelles sont les nouvelles aujourd'hui ?

Et c'est là qu'on en revient à la radio: qui mieux que ce média, qui a plus de 100 ans comme le rappelle Le Figaro, peut "raconter l'actualité et faire voyager ses auditeurs grâce à la chaleur d'une voix ?". Et de fait, depuis le lancement de toutes ces enceintes connectées, la radio ou plutôt les radios se sont transformées du jour au lendemain en alliés de circonstance des géants du web. Comme le faisaient remarquer mes confrères du Figaro, "déjà leurs bulletins d'information, fournis clés en main, peuvent être lus par Alexa, l'enceinte connectée d'Amazon, ou par Google Assistant ou encore par Siri d'Apple".

Partager

Les enceintes connectées sont un débouché inespéré pour le savoir-faire des radios

C'est vrai qu'avant, la révolution numérique a surtout profité à la presse écrite et à la télévision, car ce sont d'abord les textes et ensuite les vidéos qui se sont imposés sur les sites d'actualités. Mais aujourd'hui, avec l'arrivée massive de toutes ces enceintes connectées au sein de nos maisons, la radio tient enfin sa revanche. Et du coup, selon Le Figaro, les directions de ces radios se mettent à phosphorer: les unes se demandent comment elles peuvent réexploiter leurs émissions actuelles, d'autres se disent que c'est le moment d'en créer d'autres ou d'explorer de nouvelles formes d'interaction. Bref, les enceintes connectées sont un débouché inespéré pour le savoir-faire des radios.

On pourrait même imaginer qu'une banque s'en serve pour livrer des informations économiques ciblées à ses clients. Mais ce n'est là qu'un exemple parmi tant d'autres. Et l'occasion aussi de rappeler que si la révolution numérique perturbe souvent les différents modèles économiques des entreprises, elle est aussi parfois source de nouveaux débouchés pour qui sait comment s'en servir !

En savoir plus sur:

Nos partenaires