"Une solution pour Arco et l'entrée en bourse de Belfius au 1er semestre"

10/01/18 à 07:41 - Mise à jour à 08:27

Source: Belga

Une solution pour les 800.000 coopérants d'Arco et l'entrée en bourse de la banque Belfius sera trouvée au cours du premier semestre de cette année, a indiqué mercredi le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) sur la VRT.

"Une solution pour Arco et l'entrée en bourse de Belfius au 1er semestre"

Johan Van Overtveldt © BELGA

Au printemps dernier, le CD&V avait exigé qu'une solution soit trouvée pour Arco avant d'aborder une éventuelle introduction en bourse de Belfius. Le ministre Van Overtveldt confirme désormais que ces deux dossiers sont liés.

Les coopérants d'Arco connaîtront donc leur situation au moment où l'entrée en bourse aura lieu, a expliqué M. Van Overtveldt. "Un arrangement pour Arco dans le cadre de la privatisation de Belfius est une option que le gouvernement a évoquée. Les dossiers sont liés, aussi politiquement", a-t-il insisté.

Arco était le bras financier du mouvement ouvrier chrétien (Moc en français, ACW en néerlandais). Le groupe coopératif est en liquidation depuis décembre 2011 et la débâcle de Dexia, l'ancêtre de Belfius, dont il était l'un des principaux actionnaires. Plus de 780.000 coopérateurs, en majorité flamands, sont concernés. Ces derniers avaient obtenu du gouvernement Leterme, en octobre 2011, une garantie publique de 100.000 euros, au grand dam des autres actionnaires de Dexia, qui avaient vu leur investissement s'évaporer.

Considérant que la garantie Arco constituait une aide d'Etat illégale, la Commission européenne avait par la suite enjoint la Belgique de récupérer les avantages qui y étaient liés et de s'abstenir de tout paiement au titre de la garantie. La Cour de Justice de l'UE avait confirmé cette analyse en décembre 2016.

L'année dernière, le gouvernement fédéral a finalement atteint un compromis pour dédommager les coopérateurs. Un fonds de 600 millions d'euros, alimenté via 400 millions de la banque Belfius (ex-Dexia), avait été annoncé.

Belfius est actuellement à 100% dans les mains de l'Etat belge, qui cherchera donc à dégager 400 millions grâce à l'introduction en bourse de l'institution bancaire. Les 200 millions restants devraient quant à eux provenir de la liquidation d'Arco et de la contribution de Beweging.net, l'ancienne ACW.

Privatiser Belfius sera plus facile une fois que la situation d'Arco aura été réglée, a reconnu mercredi le grand argentier belge.

L'entrée en bourse de la banque est actuellement prévue entre avril et juin. Le timing précis dépendra des conditions sur le marché.

En savoir plus sur:

Nos partenaires