Sommet UE - Martin Schulz persiste : "il faut adopter la TTF le plus vite possible"

30/01/12 à 21:01 - Mise à jour à 21:01

Source: Trends-Tendances

Le président du Parlement européen, l'Allemand Martin Schulz, a critiqué ce lundi le traité de discipline budgétaire que les pays européens s'apprêtent à adopter, déplorant l'absence de mesures pour la relance. Il a aussi renouvelé son appel à la création d'une taxe sur les transactions financières (TTF).

Sommet UE - Martin Schulz persiste : "il faut adopter la TTF le plus vite possible"

© EPA

"Le pacte fiscal met unilatéralement l'accent sur les discipline fiscale", a-t-il commenté ce lundi après-midi lors d'une conférence de presse organisée en marge du sommet européen extraordinaire, à Bruxelles, auquel il était invité. "Il ne combine pas rigueur budgétaire avec relance économique et mesures pour l'emploi", a-t-il ajouté. Or, "sans croissance, il n'y aura pas de consolidation budgétaire...".

Reconnaissant l'impécuniosité actuelle des Etats membres pour financer pareilles politiques, M. Schulz a toutefois estimé que l'Union n'était pas désarmée pour lever des fonds, citant notamment l'introduction d'une taxe sur les transactions financières (TTF) ou la création d'obligations européennes. "Il faut adopter la TTF le plus vite possible, au moins dans la zone euro", a plaidé le président du Parlement européen, relayant ainsi une résolution largement approuvée par l'hémicycle l'année dernière.

Interrogé sur la place que le Parlement européen devrait jouer dans l'élaboration et l'adoption de ce traité intergouvernemental de discipline budgétaire, M. Schulz a pressé les gouvernements d'y associer pleinement les eurodéputés. "Si ce n'est pas le cas, nous devrons voir comment procéder. Mais je pense que le conseil (européen, qui regroupe les dirigeants européens, ndlr) se faciliterait la vie s'il incluait le Parlement européen...", a-t-il averti.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires