Quand la BNB calcule le tarif d'une escort-girl

09/10/14 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Source: Trends-Tendances

Voici quelques jours, les services de la Banque nationale de Belgique (BNB) ont expliqué les changements intervenus dans la méthode de calcul des comptes nationaux et donc de l'activité économique. Parmi ceux-ci, la prise en compte des activités illégales. Il a suscité le plus de commentaires, même si drogue, prostitution et contrebande ne dopent le PIB que de 0,37 %.

Quand la BNB calcule le tarif d'une escort-girl

© istock

Une modification poussée par un désir d'harmonisation entre pays. La grande nouveauté consiste à considérer désormais les dépenses en recherche et développement non plus comme des dépenses courantes, mais comme de l'investissement qui génère un capital intellectuel. La valeur ajoutée s'en trouve donc augmentée. L'impact de la R&D sur le calcul du PIB n'est pas négligeable : +2,37 %. L'autre grand changement, c'est la prise en compte des activités illégales. C'est lui qui a suscité le plus de commentaires, même si drogue, prostitution et contrebande ne dopent le PIB que de 0,37 %.

164 euros les services d'une escort-girl, 120 euros le massage

Mais la BNB a très sérieusement étudié ces activités au travers de rapports de police et d'estimations faites par des études universitaires. La BNB fournit ainsi les tarifs moyens pratiqués par les escort-girls (164 euros le service), les filles en vitrine (63 euros) ou les salons de massage (120 euros) ! Elle estime que 10 % des hommes entre 18 et 65 ans sont des clients réguliers qui font appel à des "professionnelles" en moyenne 15 fois par an. Le chiffre d'affaires du secteur était estimé en 2010 (dernier chiffres disponibles) à 424 millions d'euros.

C'est toutefois moins que le business de la drogue, qui a produit en 2010 un chiffre d'affaires de 983 millions d'euros, dont 903 millions de valeur ajoutée. Ces chiffres montrent aussi que la Belgique est une plaque tournante. Les Belges ne consomment que pour 535 millions d'euros, alors que les exportations de drogue se chiffrent à 570 millions.

En savoir plus sur:

Nos partenaires