Les radars préventifs, ces amis des bourgmestres

11/03/13 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Trends-Tendances

Les élus locaux raffolent des "gentils" radars préventifs qui annoncent la vitesse sans flasher. Ils sont très visibles des conducteurs, ne coûtent pas trop cher (de 2.000 à 5.000 euros) et n'exigent guère de suivi administratif.

Les radars préventifs, ces amis des bourgmestres

© P.G.

La Wallonie compte 574 radars préventifs. Les acheteurs sont souvent les communes et les polices. La Belgique compte quelques producteurs : SIRIEN et Icoms. Cette dernière, basée à Louvain-la-Neuve, spécialisée dans la fabrication de capteurs radars, en exporte beaucoup. Elle a signé un gros contrat en France avec la société SPIE, et sera l'un des deux fournisseurs de radars pour équiper un parc de 4.000 unités à installer dans l'Hexagone.

Le radar préventif, qui génère des statistiques (vitesses moyennes, nombre de véhicules), a un rôle dissuasif. Souvent efficace, quoique... "Nous avons installé 20 radars pédagogiques, explique Jean-Luc Crucke, bourgmestre de Frasnes-lez-Anvaing. Ils n'ont pas forcément d'effet. A certaines entrées de localités, on enregistre un taux de 75 % d'infractions. Le radar pédagogique ne suffit pas, il faut parfois viser le portefeuille pour que la sécurité soit assurée."

En savoir plus sur:

Nos partenaires