Les chiffres navrants des inégalités de richesse aux États-Unis

07/02/18 à 09:40 - Mise à jour à 09:40
Du Trends-Tendances du 01/02/18

Dans "La crise du capitalisme américain", l'ouvrage publié en janvier 2007 où j'expliquais qu'une crise emporterait le système financier, dont l'origine serait le secteur immobilier subprime aux Etats-Unis, je mettais l'accent sur le rôle, dans le déclenchement de cette crise, de la concentration excessive de la richesse dans le pays.

Je soulignais que de 1989 à 2001 (les chiffres les plus récents à l'époque), la part de patrimoine possédée par le 1 % le plus riche s'était accrue de 30,3 % à 32,7 %, tandis que la part possédée par la moitié la moins riche de la population s'était très légèrement accrue, passant de 2,5 % à 2,8 %. Progrès très modeste, la part de la moitié la plus riche ne baissant du coup que de 97,5 % à 97,2 %.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires