Daan Killemaes
Daan Killemaes
Daan Killemaes is hoofdredacteur bij Trends
Opinion

25/09/15 à 14:49 - Mise à jour à 14:48

"Le décompte vers la 'big one', cette grande crise financière qui va tout balayer, est enclenché"

Ces jours-ci, un banquier central ressemble beaucoup à un vétéran du football: 'Les deux veulent encore, mais ne peuvent plus', estime Daan Killemaes, rédacteur en chef de Trends.

La Banque centrale américaine (la Fed) aimerait hausser ses taux d'intérêt, mais selon ses propres dires, elle ne peut pas encore le faire à cause des récentes turbulences en Chine et sur les marchés émergents. Il est frappant que la Fred évoque l'étranger pour justifier sa politique monétaire interne. Ce n'est pas dans ses habitudes. "Le dollar est notre monnaie et votre problème', disait l'ex-ministre des Finances américain John Connally. Mais après une remontée des taux d'intérêt, le dollar deviendrait aussi un problème américain. Le taux de change pondéré du dollar a grimpé de 15% l'an dernier, ce qui pèse sur les exportations et l'inflation aux États-Unis. Et bien que la Fed ne le dise pas clairement, une nouvelle appréciation du dollar n'est pas souhaitable - pas seulement pour les États-Unis, mais surtout pour le reste du monde.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires