Inde: la démonétisation, une "énorme erreur"

24/11/16 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

Source: Afp

L'ex-Premier ministre indien Manmohan Singh a qualifié jeudi "d'énorme erreur de gestion" la démonétisation choc décidée par son successeur, jugeant qu'elle impacterait durement la croissance.

Inde: la démonétisation, une "énorme erreur"

© Reuters

Manmohan Singh, perçu comme ayant sauvé l'économie indienne du naufrage en la libéralisant au début des années 1990, s'est inquiété des répercussions de l'évaporation brusque de 24 milliards de billets, soit plus de 80% de la valeur de l'argent liquide en circulation.

Le gouvernement du nationaliste hindou Narendra Modi a annoncé il y a deux semaines la démonétisation des deux plus gros billets ayant cours, et ce pour lutter contre l'évasion fiscale.

Depuis, les banques sont prises d'assaut pour changer les coupures inutilisables ou retirer de nouveaux billets et se retrouvent souvent à sec.

La pénurie d'argent liquide qui frappe les Indiens risque de brider l'activité économique dans un pays où 90% des transactions sont effectuées en liquide.

"La façon dont la mesure a été mise en place est une énorme erreur de gestion et constitue un cas de saccage organisé" de l'économie indienne, a déclaré Manmohan Singh, qui dirigea l'Inde de 2004 à 2014 avec le Parti du Congrès, à la chambre haute du Parlement sous les applaudissements des élus de l'opposition.

Les conséquences la démonétisation pourraient coûter deux points de pourcentage à la croissance du PIB de cette nation de 1,2 milliard d'habitants, a prévenu l'austère économiste.

"C'est une estimation basse et non une surestimation", a-t-il ajouté.

Narendra Modi est sous le feu des critiques de l'opposition, qui l'accuse de ne pas avoir préparé un plan pour pallier aux perturbations qu'engendrerait inévitablement une mesure aussi radicale.

Le gouvernement estime en revanche que la démonétisation, en faisant rentrer une partie de l'énorme secteur informel du pays dans le système bancaire, contribuera in fine à accélérer la croissance.

La croissance de l'Inde s'était établie à 7,6% en 2015/2016 (exercice clos fin mars), soit l'une des plus rapides des principales économies de la planète.

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires