'Face au terrorisme, il ne peut y avoir de victoire', estime Dominique de Villepin

23/03/16 à 13:15 - Mise à jour à 13:15

Pour l'ancien Premier ministre français Dominique de Villepin, l'Europe aborde la lutte contre le terrorisme de manière totalement inadéquate.

'Face au terrorisme, il ne peut y avoir de victoire', estime Dominique de Villepin

© Reuters

Dans une réaction pour la chaîne de télévision américaine CNBC, Dominique de Villepin décrit les attentats de Bruxelles comme des 'événements tragiques'. Mais selon l'ex-Premier ministre français, l'Europe ne peut que réduire la menace du terrorisme, en aucun cas y mettre fin... Du moins pas si la stratégie actuelle est poursuive, estime-t-il: "Face au terrorisme, il ne peut y avoir de victoire. Nous ne gagnerons pas la guerre contre la terreur."

Selon de Villepin, une approche plus politique et moins militaire de la situation au Moyen-Orient serait bien plus efficace. "Nous devons rechercher une solution aux problèmes au Moyen-Orient, ce que nous ne faisons absolument pas en ce moment", explique-t-il.

"Je crois que nous n'abordons pas le terrorisme de la bonne manière aujourd'hui", poursuit de Villepin. "Il faut bien plus de coopération internationale entre les services de police et de renseignement et nous devrions donner bien plus d'importance aux renseignements humains plutôt qu'aux moyens technologiques. Car nous surestimons les terroristes. Ces gens n'ont que de petits moyens et ils n'ont besoin que de peu de chose pour provoquer de grands désastres dans nos sociétés. C'est pourquoi il faut privilégier les renseignements humains." (BO/AP)

Nos partenaires