Lire la chronique de Thierry Afschrift
Lire la chronique de Thierry Afschrift
Professeur ordinaire à l'Université libre de Bruxelles.
Opinion

26/09/17 à 14:42 - Mise à jour à 14:42
Du Trends-Tendances du 31/08/17

Deux jours de détention sans décision d'une juge: "Quand nos libertés reculent"

Parmi les premiers droits de l'homme consacrés par des lois, en l'occurrence la Magna Carta anglaise de 1215, figure celui de ne pas être arrêté sans avoir le droit d'en connaître des motifs et surtout sans avoir accès à un juge, après un certain nombre d'heures.

La Constitution belge a évidemment reconnu ce droit, et, en 1831, a fixé le délai de détention administrative, souvent appelé aussi " garde à vue ", à 24 heures. Cela veut dire que personne ne risque d'être arrêté par la police pendant une période de plus de 24 heures, sans que cela soit autorisé par une décision d'un juge, devant lequel on a le droit de s'expliquer.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos