Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

27/10/15 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

'Comment le changement climatique va appauvrir 77% des pays du globe'

Charles de Montesquieu est l'un des plus grands penseurs de tous les temps. Précurseur de la sociologie, une de ses idées, soulignée dans son livre De l'esprit des lois, est la théorie des climats, selon laquelle le climat pourrait influencer substantiellement la nature de l'homme et de sa société.

'Comment le changement climatique va appauvrir 77% des pays du globe'

© Reuters

Montesquieu va jusqu'à affirmer que certains climats sont supérieurs à d'autres. Le climat tempéré de la France, par exemple, étant l'idéal. Il soutient que les peuples vivant dans les pays chauds ont tendance à s'énerver, alors que ceux des pays du nord sont rigides. Lu et vu comme cela, cela pourrait prêter à sourire aujourd'hui. Mais une étude récente, publiée par la très célèbre revue Nature, démontre que Montesquieu, bien que décédé en 1755, n'avait pas totalement tort dans ses réflexions. Même s'il n'était pas scientifique de formation.

Partager

Comment le changement climatique va appauvrir 77% des pays du globe

En effet, une équipe de chercheurs, menée par Marshall Burke, un professeur de l'université de Stanford (Californie), a analysé les données économiques de 166 pays sur une durée de 50 ans, c'est-à-dire entre 1960 et 2010. Et le résultat de cette analyse est sans appel, selon BFM business. Au-delà de 13 degrés, la productivité tend à décliner fortement !

Ce qui est intéressant dans cette étude, c'est que jusqu'à présent, ce lien entre climat et productivité n'était pas établi au niveau macro-économique. Sur un plan local, plus micro-économique donc, cette relation est plus évidente. Chacun le sait, on observe une diminution des rendements agricoles à partir d'un certain niveau de température ou une baisse de la productivité des travailleurs !

L'idée de cette étude publiée par la revue Nature, c'est que si nous ne faisons rien pour lutter contre le réchauffement climatique, en l'an 2100, environ 77% des pays seront plus pauvres, en terme de revenu par habitant, que s'il n'y avait pas eu de changement climatique !

Toujours d'après cette étude, seuls quelques pays tireront leur épingle du jeu de ce réchauffement climatique. C'est le cas de l'Europe du Nord ou de la Russie, donc de régions qui sont dotées d'un climat froid, voire très froid.

Un pays jugé comme riche aujourd'hui, les États-Unis par exemple, sera pénalisé par le réchauffement de la planète. Et je ne parle même pas des pays plus chauds qui, eux, basculeront dans la pauvreté.

Cette étude, qui établit que la température idéale pour l'économie est de 13°, doit servir de piqûre de rappel à la veille de la future grande conférence sur le climat qui aura lieu à Paris début décembre !

En savoir plus sur:

Nos partenaires